Prieres et spiritualite

Accueil
|
Dieu
|
Sainte Vierge
|
Prières diverses
|
Exercices
|
Méditations
|
Messe
|
Catéchisme
Invocations particulières

+ Vie chrétienne

+ Sainte famille

+ Anges Gardiens

+ Saints

    + St. Joseph

    + Autres saints

        + Saints du
             Portugal

+ Purgatoire

Divers

+ Bonne mort

+ Agonisants

+ Charité


+ Faire un don


Prières à saint Joseph

PRIÈRES

EN L'HONNEUR DES SAINTS .



Saint Pierre

À SAINT PIERRE ET SAINT PAUL

Protégez, Seigneur, votre peuple; et comme il met sa confiance dans le patronage de vos Apôtres Pierre et Paul, gardez-le en le défendant sans cesse. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

À SAINT PAUL

Ô glorieux saint Paul, qui, de persécuteur du nom chrétien, en êtes devenu l'Apôtre le plus zélé, et qui, pour faire connaître jusqu'aux extrémités du monde le Sauveur Jésus, avez souffert avec joie la prison, les flagellations, les lapidations, et qui avez fini par verser jusqu'à la dernière goutte de votre sang, obtenez-nous la grâce de recevoir comme des faveurs de la divine miséricorde, les infirmités, les souffrances et les malheurs de cette vie, afin que nous ne soyons point arrêtés dans le service de Dieu par ces vicissitudes de notre exil, mais qu'au contraire nous nous montrions de plus en plus fidèles et fervents. Ainsi soit-il.
     V/. Priez pour nous, saint Apôtre Paul.
     R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ.
Prions : Ô Dieu, qui avez instruit une multitude de nations par la prédication du bienheureux Apôtre Paul, accordez-nous, nous vous en supplions, que, célébrant sa naissance au ciel, nous ressentions les effets de sa protection. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

À SAINT JEAN

Ô glorieux Apôtre, qui, par votre pureté virginale, avez été si cher à Jésus que vous avez mérité de reposer votre tête sur sa divine poitrine, et d'être, par lui et en sa place, donné comme fils à sa très sainte Mère; je vous supplie de mettre en mon coeur le plus vif amour pour Jésus et pour Marie. Obtenez-moi, je vous prie, du Seigneur, que moi aussi, avec un coeur pur de toute affection terrestre, je sois digne d'être toujours ici-bas uni à Jésus, comme fidèle disciple, et à Marie, comme un fils dévoué, afin de leur rester éternellement uni dans le ciel. Ainsi soit-il.

À SAINT JACQUES

Ô glorieux apôtre Saint Jacques qui, pour votre coeur ardent et généreux, fûtes choisi par Jésus comme témoin de sa gloire sur le Thabor et de son agonie à Gethsémani; vous dont le nom est symbole de lutte et de victoire, obtenez-nous la force et le secours dans les combats continuels de la vie, afin que, après avoir suivi Jésus constamment et généreusement, nous soyons vainqueurs et par Lui couronnés dans le ciel. Ainsi soit-il.

À SAINT JOACHIM

Ô grand et glorieux patriarche, saint Joachim, combien je me réjouis de penser que vous avez été choisi entre tous les saints pour coopérer aux divins mystères, et enrichir le monde de la très auguste et très sainte Vierge Marie, Mère de Dieu. Par ce privilège insigne, vous êtes devenu très puissant auprès de la Mère et du Fils, et il n'est point de grâce ai grande que vous ne puissiez en obtenir. C'est donc avec confiance que je recours à votre très puissante protection, et que je vous recommande tous mes besoins et ceux de ma famille, tant spirituels que temporels et spécialement la grâce particulière que je désire et que j'attends de votre paternelle intercession. Et puisque vous avez été un parfait modèle de vie intérieure, obtenez-moi le recueillement intérieur et le détachement de tous les biens passagers de ce monde, avec un amour vif et persévérant pour Jésus et Marie. Obtenez-moi aussi une dévotion et une obéissance sincère à la sainte Église et au Souverain Pontife qui la gouverne; afin que je vive et meure dans la foi, l'espérance et la charité parfaite, en invoquant les très saints noms de Jésus et de Marie, et que je sois sauvé. Ainsi soit-il.
     Trois Pater, trois Ave Maria et trois Gloria.

Ô saint Joachim, époux de sainte Anne, père de l'auguste Vierge, accordez ici-bas à vos serviteurs le secours du salut.

À SAINTE ANNE

Ô bienheureuse sainte Anne, me voici prosterné devant vous, le coeur plein de la plus sincère et plus filiale vénération. Vous êtes cette créature privilégiée et particulièrement chérie qui, par vos vertus extraordinaires et votre sainteté, avez mérité de Dieu l'insigne faveur de donner le jour à la trésorière de toutes les grâces, à la Femme bénie entre toutes les femmes, à la Mère du Verbe incarné, la très sainte Vierge Marie. En considération de si sublimes privilèges, daignez, je vous en prie, ô très douce sainte, me recevoir au nombre de vos véritables serviteurs, auxquels j'appartiens et veux appartenir tous les jours de ma vie. Entourez-moi de votre efficace protection, et obtenez-moi de Dieu l'imitation des vertus dont vous avez été si libéralement ornée. Obtenez-moi la grâce de connaître mes péchés et d'en concevoir une sincère douleur, d'aimer ardemment Jésus et Marie, et de remplir avec fidélité et persévérance mes devoirs d'état. Délivrez-moi de tous les dangers dans la vie et assistez-moi à l'heure de ma mort, afin que je sois sauvé, et qu'arrivé au ciel, je puisse avec vous, ô très heureuse Mère, louer et bénir le Verbe divin qui s'est fait homme dans le sein de votre Fille très pure la Vierge Marie. Ainsi soit-il.
     Trois Pater, trois Ave Maria et trois Gloria.

À SAINT LOUIS DE GONZAGUE

O saint Louis, orné de moeurs angéliques, moi, votre serviteur indigne, je vous recommande d'une manière particulière la chasteté de mon âme et de mon corps. Je vous conjure, par votre angélique pureté, de me recommander à Jésus-Christ, l'Agneau immaculé, et a sa très sainte Mère, la Vierge des vierges, et de me préserver de tout péché grave. Ne permettez point que je me souille jamais d'aucune impureté; mais quand vous me verrez dans la tentation ou dans le danger de pécher, éloignez de mon coeur toutes les pensées et les affections impures, réveillez en moi le souvenir de l'éternité et de Jésus crucifié, et imprimez profondément dans mon âme le sentiment de la sainte crainte de Dieu. Enflammez-moi du divin amour, et faites qu'en vous imitant sur la terre, je mérite de jouir de Dieu avec vous dans le ciel. Ainsi soit-il. Pater, Ave, Gloria.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

          V/. Priez pour nous, saint Louis.
          R/. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions : O Dieu, qui distribuez les biens célestes, et qui avez réuni dans le jeune et angélique Louis une merveilleuse innocence à la pratique de la mortification, faites qu'en nous appuyant sur ses mérites et son intercession, si nous n'avons pas sa pureté, nous imitions au moins sa pénitence. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

À SAINT IGNACE DE LOYOLA

Ô glorieux patriarche, saint Ignace, nous vous supplions humblement de nous obtenir de Dieu, avant tout, la délivrance du plus grand des maux, qui est le péché (et ensuite, de la funeste épidémie du choléra, l'un de ces nombreux fléaux par lesquels le Seigneur châtie les péchés des peuples). Puisse votre exemple allumer dans nos coeurs un vif désir de procurer de toutes nos forces la plus grande gloire de Dieu et le salut du prochain ! Enfin, obtenez-nous du coeur très aimant de Notre Seigneur Jésus-Christ la grâce qui couronne toutes les autres, la persévérance finale et l'éternelle béatitude. Ainsi soit-il.

À SAINT STANISLAS KOSTKA

Ô saint Stanislas, mon très chaste protecteur, ange de pureté, je me réjouis avec vous du don insigne d'innocence virginale qui orna votre coeur sans tache; je vous supplie humblement de m'obtenir la force contre les tentations impures et de m'inspirer une vigilance continuelle pour conserver la sainte vertu de pureté.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

Ô saint Stanislas, mon très aimable protecteur, séraphin de charité, je me réjouis avec vous de cette flamme ardente d'amour qui conserva toujours élevé et uni à Dieu votre coeur pur et innocent, et je vous supplie humblement de m'obtenir une telle flamme de l'amour divin, qu'elle consume toutes mes affections terrestres et m'enflamme du seul amour céleste.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

O saint Stanislas, mon très compatissant et très puissant protecteur, ange de pureté et séraphin de charité, je me réjouis avec vous de votre bienheureuse mort, qui eut pour principe le désir de contempler Marie au jour de son Assomption au ciel, et qui fut causée par un élan d'amour envers elle. Je remercie Marie, qui voulut exaucer vos voeux, et je vous prie, par votre mort bienheureuse, d'être mon avocat et mon protecteur à ma mort. Oh ! employez-vous près de Marie pour m'obtenir une mort sinon heureuse comme la vôtre, du moins tranquille sous la protection de Marie, mon avocate, et sous la vôtre, ô mon bien-aimé protecteur.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

          V/. Priez pour nous, saint Stanislas.
          R/. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions : Ô Dieu, qui par un effet de votre miséricorde envers nous, avez accordé à l'âge le plus tendre la grâce d'une sainteté accomplie, faites, nous vous en supplions, qu'à l'exemple de saint Stanislas, nous nous empressions, en rachetant le temps par de continuelles bonnes oeuvres, d'arriver au repos éternel. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

À SAINT JEAN DE LA CROIX

Ô glorieux saint Jean de la Croix, grand Docteur de l'Église, vous qui, dans le désir si pur de vous rendre semblable à Jésus crucifié, n'avez rien souhaité si ardemment jusqu'au dernier moment de votre sainte vie, que de souffrir et d'être pour tous un objet de rebut et de mépris; vous qui aviez une soif si brûlante de souffrances que les travaux et les tourments les plus pénibles devenaient pour votre coeur généreux une source de joie, ô cher Saint ! par cette gloire que vous ont méritée tant de douleurs endurées par vous, je vous prie d'intercéder pour moi et de m'obtenir de Dieu l'amour des souffrances et cette force d'en haut qui me fera soutenir avec force les tribulations et toutes les adversités comme autant de moyens assurés pour parvenir à l'heureuse possession de cette couronne de gloire qui m'est préparée dans le ciel. Oh ! oui, cher Saint, du haut de ce trône splendide où vous siégez glorieusement, écoutez, je vous en conjure, mes humbles supplications, afin que, devenant comme vous un amant sincère de la croix et des souffrances, je mérite d'être votre compagnon dans la gloire. Ainsi soit-il.

À SAINT VINCENT DE PAUL

Ô glorieux saint Vincent, céleste patron de toutes les associations de charité et père de tous les malheureux, qui durant votre vie n'avez repoussé aucun de ceux qui ont eu recours à vous, oh ! voyez de combien de maux nous sommes accablés et venez à notre aide. Obtenez du Seigneur qu'Il daigne secourir les pauvres, soulager les malades, consoler les affligés, protéger ceux qui sont délaissés, inspirer aux riches une charité compatissante, convertir les pécheurs, animer les prêtres du zèle des âmes, donner la paix à l'Église, le repos au peuple et le salut à tous les hommes. Que tous éprouvent l'efficacité de votre miséricordieuse intercession, afin qu'après avoir été secourus par vous dans les différents besoins de la vie d'ici-bas, nous soyons unis à vous là-haut, où il n'y aura plus ni tristesse, ni gémissement, ni douleur, mais où régneront la joie, les délices et l'éternelle félicité. Ainsi soit-il.

À SAINT FRANÇOIS D'ASSISE

     Hymne : Ô victime du divin amour, marquée de cinq blessures sanglantes, François, qui portez la vivante image de la croix du Christ, brûlant des flammes ardentes de la charité, trois fois vous avez voulu gagner les rivages barbares pour y donner votre sang au Christ.
     Votre voeu ne s'est pas réalisé; mais vous ne laissez point languir inactives les flammes de votre charité, et, transporté par l'amour, vous allumez dans les coeurs ce feu céleste. Vivant dans vos enfants, vous atteignez les rives lointaines, afin que les coeurs glacés se raniment et s'enflamment d'une sainte ardeur. Ainsi, par ces armes redoutables, vous domptez l'enfer jaloux et vous soutenez de votre solide vertu le temple chancelant du Seigneur. Ô Père, écoutez mes prières, et ce feu que votre grande charité a allumé partout, embrasez-le dans nos coeurs.
     Louange au Père, louange au Fils, louange à l'auguste Paraclet; qu'il nous accorde d'imiter l'esprit de notre glorieux Père. Ainsi soit-il.

À SAINT THOMAS D'AQUIN

Ô docteur angélique, saint Thomas, prince des théologiens et règle des philosophes, gloire insigne du monde chrétien et lumière de l'Église, céleste patron de toutes les écoles catholiques, vous avez appris la sagesse sans déguisement et vous la communiquez sans envie; priez pour nous le Fils de Dieu, la Sagesse éternelle, afin que l'Esprit de sagesse vienne en nous, et nous fasse comprendre ce que vous avez enseigné, et imiter ce que voua avez fait. Obtenez-nous aussi de participer à la doctrine et à la vertu par lesquelles vous avez brillé dans ce monde comme un soleil, et d'en goûter éternellement avec vous les fruits très suaves au ciel, en louant la divine Sagesse dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

À SAINT ALPHONSE DE LIGUORI

Ô saint Alphonse, mon glorieux et bien-aimé protecteur, vous qui avez tant travaillé et tant souffert pour assurer aux hommes le fruit de la rédemption, considérez les besoins de ma pauvre âme, et ayez pitié de moi. Par la puissante intercession dont vous jouissez auprès de Jésus et de Marie, obtenez-moi une grande horreur du péché et la force de résister toujours aux tentations. Communiquez-moi, je vous en conjure, une étincelle de cette ardente charité dont votre coeur était sans cesse embrasé, et faites qu'à Votre exemple, je prenne le bon plaisir divin comme l'unique règle de ma vie. Obtenez-moi un amour ardent et persévérant pour Jésus, une tendre et filiale dévotion envers Marie, la grâce de prier toujours, et de persévérer jusqu'à ma mort dans le service de Dieu, afin que je mérite de vous être uni au ciel, pour louer Dieu et la très sainte Vierge Marie, pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il.

AUX SEPT SAINTS FONDATEURS DE L'ORDRE DES SERVITES

Ô très glorieux Patriarches, héros de la plus sublime sainteté, qui vous a rendus dignes d'être choisis par la Mère de Dieu elle-même pour propager la dévotion à ses douleurs ! Séparés du monde et vivant dans les cavernes sauvages du mont Senario, vous avez mortifié votre chair par des pénitences inouïes et vous avez nourri votre esprit par la contemplation assidue des plus sublimes Vérités de la foi. C'est ainsi que vous vous êtes préparés à la glorieuse mission, confiée à vous et à votre Ordre, de déraciner du coeur des peuples les vices et les iniquités, en propageant la compassion aux douleurs de la Vierge bénie.

Portant profondément imprimées dans votre coeur la Passion du Fils et les douleurs de Sa Mère, vous vous êtes employés à apaiser les discordes civiles, à convertir les pécheurs, à ramener les âmes égarées à l'obéissance du Pontife romain. Du haut de ces trônes de gloire où vous régnez maintenant avec Jésus-Christ, abaissez un regard sur nous, pauvres mortels, qui luttons encore dans cette vallée d'épreuves et de combats. Le démon avec ses suggestions, le monde avec ses flatteries, la chair avec ses aiguillons nous environnent comme des lions furieux pour nous dévorer. Prenez donc pitié de nous, et répandez dans notre coeur une partie au moins de cette tendre compassion aux douleurs de Marie dont vous avez été continuellement pénétrés, afin qu'à la vue de notre Mère accablée d'une si grande douleur, nous résistions aux séductions du vice, et nous ne renouvelions point, par le péché, la Passion du divin Rédempteur, cause des douleurs de Marie. Obtenez-nous encore la docilité et la promptitude à répondre aux inspirations divines, le détachement des faux biens de ce monde, l'esprit de mortification et de pénitence. Faites aussi que, suivant sur la terre vos exemples dans la voie de la perfection et de la sainteté, nous méritions d'être vos compagnons au ciel, et de chanter éternellement avec vous les miséricordes du Rédempteur crucifié et les gloires de la Reine des martyrs. Ainsi soit-il.

À SAINT JEAN BERCHMANS

Jeune et angélique Jean, fleur aimable et parfumée d'innocence, vaillant soldat de la Compagnie de Jésus, ardent champion de l'Immaculée Conception de la très sainte Vierge Marie, la toute sage Providence de Dieu vous a donné à nous comme un brillant modèle afin de nous apprendre quels trésors de perfection cache en elle une vie ordinaire sanctifiée par la piété. Je vous en conjure instamment, obtenez-moi la constance et la fidélité dans l'accomplissement des devoirs de me vie; obtenez-moi la pureté du coeur, la force et le courage contre les ennemis du salut éternel, la docilité à répondre aux appels de la volonté divine. Par votre extraordinaire piété envers la très aimable Mère de Jésus-Christ, qui à son tour vous regardait comme son enfant, obtenez-moi la grâce d'aimer ardemment Jésus et Marie et de gagner à leur amour le plus d'âmes possible. Je vous choisis, aimable Saint, pour mon patron spécial et je vous supplie de me rendre zélé en tout ce qui regarde la gloire de Dieu; aidez-moi par votre secours à mener une vie riche en bonnes oeuvres. Enfin, quand viendra l'heure de la mort, assistez-moi; inspirez-moi l'humble confiance dont vous étiez pénétré alors que vous souhaitiez de vous envoler au ciel et que vous pressiez avec amour sur votre coeur l'image de Jésus crucifié, le chapelet de la Mère de Dieu et le livre de vos Règles, en répétant : « Voici mes trois amours; avec eux, je meurs volontiers. »

          V/. Priez pour nous, saint Jean.
          R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions : Accordez à vos serviteurs, nous vous en prions, Seigneur, d'imiter dans votre service l'innocence et la fidélité dont l'exemple leur a été donné par le jeune et angélique Jean et auxquelles il a consacré la fleur de son âge. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

À SAINT ANTOINE DE PADOUE

     Ô admirable saint Antoine, glorifié par tant de magnifiques miracles et par la faveur que Jésus a daigné vous accorder lorsque, gracieux enfant, il est descendu et s'est reposé entre vos bras, obtenez-moi de sa bonté la grâce que je désire et que je sollicite de tout mon coeur.
     Vous avez été si bon pour les pauvres pécheurs; ne considérez point l'indignité de ceux qui vous implorent, mais la gloire de Dieu qui recevra un nouvel éclat, si vous me venez an aide; songez au salut de mon âme; et il s'agit de mon salut dans la requête que je vous présente avec tant d'instance. Que la promesse d'une vie plus conforme aux enseignements évangéliques et consacrée au soulagement des pauvres que vous avez tant aimés et aimez encore, vous soit le gage de ma gratitude; bénissez ma promesse et obtenez-moi d'y être fidèle jusqu'à la mort. Ainsi soit-il.

À SAINT JEAN DE MATHA

Ô glorieux saint Jean de Matha, vous qui, embrasé d'un grand amour envers Dieu et d'une tendre compassion envers le prochain, avez été choisi par Dieu lui-même pour fonder l'Ordre insigne de la Très Sainte Trinité et avez employé votre temps, ici-bas, à glorifier cet auguste mystère et à racheter les pauvres esclaves chrétiens, obtenez-nous la grâce de passer, nous aussi, notre vie à glorifier la Très Sainte Trinité et à nous livrer, au profit de notre prochain, aux oeuvres de charité chrétienne pour goûter ensuite au bonheur de jouir dans le ciel de la vision béatifique du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

À SAINT JOSEPH CALASANZ

Ô saint Joseph Calasanz, protecteur des enfants et des jeunes gens, ô grand serviteur du Seigneur, qui avez, en leur faveur, opéré tant et de si grandes merveilles, vous qui avez été pour eux le miroir d'une charité très ardente, d'une patience invincible, d'une très profonde humilité, d'une pureté angélique et de toutes les vertus les plus héroïques, vous qui, par de saints exemples, par des paroles toutes pleines de l'Esprit de Dieu, les avez excités à fuir les occasions dangereuses, à détester le vice, à haïr le péché, à aimer la piété et la dévotion; vous qui, de la sorte, avez conduit au ciel tant d'enfants et de jeunes gens; vous qui leur avez obtenu visiblement la bénédiction de l'Enfant Jésus et de sa très sainte Mère, obtenez-nous encore, à nous, vos humbles et dévots serviteurs, obtenez-nous, ô notre puissant avocat et notre père très doux, une constante aversion pour le péché, la victoire dans les tentations, l'assistance dans les dangers, le progrès dans les lettres, afin qu'en acquérant la plénitude de la vraie sagesse, qui est la sainte crainte de Dieu, nous obtenions aussi le salut éternel. Ainsi soit-il.

EN L'HONNEUR DE SAINT DOMINIQUE

Ô Jésus, mon Seigneur, qui de votre très précieux Sang avez formé votre Église, qui l'avez établie, propagée et répandue dans le monde entier par la prédication des apôtres; qui, après eux, avez envoyé le saint patriarche Dominique pour relever sa beauté et son éclat et la défendre par la splendeur de ses mérites et de se doctrine; daignez exaucer les prières que cet homme apostolique ne cesse de vous adresser, pour l'accroissement de ses trésors spirituels et de ses bénéfices temporels.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

Ô très clément Rédempteur, vous avez choisi saint Dominique afin qu'il coopère avec vous au salut des âmes. C'est avec le secours de votre grâce et par son zèle qu'il a gagné à l'Église un si grand nombre d'hérétiques qui s'en étaient séparés, et de pauvres pécheurs qui l'attristaient par leur vie licencieuse. Daignez, ô mon Dieu, envoyer sans cesse de nouveaux ouvriers dans votre vigne, pour travailler à votre gloire et recueillir des fruits de vie éternelle.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

Ô bon Jésus, qui contempliez avec complaisance saint Dominique prosterné chaque nuit, devant votre autel, pour vous adorer avec la foi la plus vive, sous les voiles du sacrement de l'Eucharistie, et vous offrir tour à tour, ses gémissements, ses prières et ses pénitences pour votre Église, alors persécutée par ses ennemis et déshonorée par ses propres enfants; défendez cette sainte Église, votre épouse, par l'intercession de saint Dominique, contre les attaques et les complots de Satan, notre commun ennemi.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

          V/. Priez pour nous, saint Dominique.
          R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions : Dieu tout-puissant, faites, nous vous en supplions, que la protection du bienheureux Dominique, votre confesseur, nous relève, nous qui sommes oppressés sous le poids de nos péchés. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

EN L'HONNEUR DE SAINT GABRIEL DE LA VIERGE DES DOULEURS

Adorons et remercions Dieu, le Père éternel qui, dans son grand amour pour nous, a daigné envoyer son Fils unique dans le monde pour y souffrir et mourir sur le gibet de la croix; et prions-le par les mérites de sa passion et de sa mort, et par l'intercession de saint Gabriel, disciple très aimant du divin Crucifié, de nous accorder la grâce que nous sollicitons.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

Adorons et remercions Dieu, le Fils éternel, qui en se faisant homme et en mourant pour nous sur la croix, nous a laissé pour Mère la Vierge sainte; et prions-le par les mérites de la Vierge des Douleurs et par l'intercession de saint Gabriel, leur pieux serviteur à tous deux, de nous accorder la grâce que nous sollicitons.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

Adorons et remercions Dieu, l'Esprit-Saint qui, dans sa bonté infinie se communique aux âmes pour les sanctifier; et prions-le par cette même bonté infinie et par l'intercession de saint Gabriel qui en a vécu si intensément, de nous accorder la grâce que nous sollicitons.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

          V/. Priez pour nous, saint Gabriel.
          R/. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions : Dieu qui avez enseigné au bienheureux Gabriel à méditer les douleurs de votre très sainte Mère, et qui par elle, l'avez élevé dans la gloire par la grâce de la sainteté et le don des miracles, faites que, par son intercession et à son exemple, nous soyons si bien compatissants aux pleurs de votre Mère que par sa maternelle protection nous obtenions le salut. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

À SAINT CAMILLE DE LELLIS

Glorieux saint Camille, patron spécial des pauvres malades, vous qui, pendant quarante ans, vous êtes consacré avec une charité vraiment héroïque au soulagement de leurs maux spirituels et corporels, venez plus libéralement encore à leur secours, maintenant que vous êtes bienheureux au ciel et que l'Église les a confiés à votre puissante protection. Obtenez-leur de Dieu la guérison des maux dont ils souffrent, ou la patience et la résignation chrétienne afin qu'ils se sanctifient et soient fortifiés à l'heure du trépas. En même temps, obtenez-nous la grâce de vivre et de mourir, à votre exemple, dans la pratique de la charité divine. Ainsi soit-il.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

À SAINT PHILIPPE DE NÉRI

Humble saint Philippe, priez pour moi la Vierge Immaculée et Mère de Dieu.

À SAINTE AGNÈS

Ô parfait modèle de vertu, glorieuse sainte Agnès, par cette foi vive dont vous étiez animée dès l'âge le plus tendre et qui vous a rendue si agréable à Dieu qu'il vous a jugée digne de la couronne du martyre, obtenez-nous la grâce de conserver intacte dans nos coeurs la foi catholique et de nous montrer franchement chrétiens non seulement en paroles, mais aussi en oeuvres, afin qu'après avoir confessé Jésus-Christ devant les hommes, nous méritions de recevoir de lui un témoignage favorable devant son Père éternel.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

Ô martyre invincible, célèbre sainte Agnès, par cette espérance que vous gardiez dans le secours divin lorsque, condamnée par l'impie gouverneur romain à voir le lis de votre pureté souillé et foulé aux pieds, vous avez mis, sans crainte et sans frayeur, toute votre confiance en Dieu qui envoie ses anges au secours de ceux qui espèrent en lui : obtenez-nous de Dieu, par votre intercession, la grâce de conserver avec un soin jaloux cette divine vertu dans notre coeur, afin qu'à tant de péchés commis nous n'ajoutions pas le péché abominable de la défiance en la miséricorde divine.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

Ô vierge courageuse, très pure sainte Agnès, la charité qui embrasait votre coeur était ai ardente que la feu des bûchers et des plaisirs impurs, par lesquels les ennemis de Jésus-Christ voulaient vous perdre, ne put vous nuire an aucune façon. Par cet amour ardent, obtenez-nous de Dieu que toute flamme impure s’éteigne en notre coeur, et que seul y brûle le feu que Jésus-Christ est venu allumer sur la terre, afin qu’après avoir mené une vie sans tache dans la pratique de cette belle vertu, nous puissions participer à la gloire que vous avez méritée par la pureté de votre coeur et par le martyre.
     Un Pater, un Ave Maria et un Gloria.

À SAINTE THÉRÈSE D'AVILA

Ô séraphique vierge, sainte Thérèse, épouse bien-aimée du divin Crucifié; vous qui, sur la terre, brûliez d’un si grand amour pour votre Dieu qui est aussi mon Dieu; vous qui maintenant, dans le ciel, brûlez d’un amour plus grand et plus pur encore; vous qui désiriez toujours si vivement de le voir aimé de tous les hommes, obtenez-moi, je vous en prie, une étincelle de cette sainte flamme qui me fasse oublier le monde, les créatures et moi-même; qui fasse que toutes mes pensées, tous mes désirs et toutes mes affections s’emploient toujours, parmi les joies comme parmi les peines, à accomplir la volonté de ce Souverain Bien qui mérite d’être infiniment obéi et aimé ! Obtenez-moi cette grâce, vous qui avez tant de pouvoir auprès de Dieu : faites qu’à votre exemple je brûle tout entier du divin amour. Ainsi soit-il.

À SAINTE RITA DE CASCIA

Ô glorieuse sainte Rita, vous qui avez prodigieusement participé à la douloureuse Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ, obtenez-moi de souffrir avec résignation les peines de cette vie, et protégez-moi en toutes mes nécessités. Ainsi soit-il.

À SAINTE THÉRÈSE DE L'ENFANT-JÉSUS

Ô admirable sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, qui, dans votre courte existence, avez été un miroir d’angélique pureté, d’amour fort et de si généreux abandon à Dieu; maintenant que vous jouissez de la récompense de vos vertus, jetez un regard de bienveillance sur moi, qui me confie en vous.
Obtenez-moi la grâce de conserver toujours, à votre exemple, la pureté de l’âme et du corps, et d’abhorrer d’une volonté sincère tout ce qui pourrait offenser, même légèrement, une vertu si sublime, qui vous a rendue si chère à votre divin Époux.

Daignez, chère Sainte, nous faire expérimenter en tous nos besoins la puissance de votre intercession. Obtenez-nous force et consolation, dans toutes les amertumes de cette misérable vie, et tout particulièrement à notre dernière heure, afin que nous puissions participer avec vous à l’éternelle félicité du paradis. Ainsi soit-il.

          V/. Priez pour nous, sainte Thérèse.
          R/. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Oraison : Seigneur qui avez dit : Si vous ne devenez semblable à de petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux, donnez-nous, nous vous en supplions, de suivre si fidèlement votre sainte vierge Thérèse dans la voie de l’humilité et de la simplicité du coeur, que nous méritions de partager sa récompense éternelle. Vous qui, étant Dieu, vivez et régnez avec Dieu le Père, en l’unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ô Dieu, qui avez embrasé de votre Esprit d’Amour l’âme de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, accordez-nous de vous aimer nous aussi et de vous faire beaucoup aimer. Ainsi soit-il.

Ô sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, patronne des Missions, priez pour nous.

Ô sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, qui avez mérité d'être proclamée PATRONNE DES MISSIONS CATHOLIQUES DU MONDE ENTIER, souvenez-vous du très ardent désir que vous avez manifesté ici-bas de planter la Croix de Jésus-Christ sur tous les rivages et d'annoncer l'Évangile jusqu'à la consommation des siècles; nous vous en supplions, selon votre promesse, aidez les prêtres, les missionnaires, toute l'Église.

À SAINT FRANÇOIS XAVIER

Saint François-Xavier, très aimable et plein de charité; avec vous, j'adore respectueusement la Majesté divine; et parce que je me réjouis vivement des dons singuliers de la grâce dont elle vous a favorisé en cette vie, et de la gloire qu'elle vous a accordée après votre mort, je lui rends grâces et je vous prie de tout mon coeur de vouloir bien, par votre efficace intercession, m'obtenir la grâce principale de vivre pieusement et de mourir saintement. En outre, je vous demande de m'obtenir (ici l'on exprime la grâce soit spirituelle, soit temporelle que l'on désire). Mais si la grâce que je vous demande humblement ne contribue point à la gloire de Dieu et au plus grand bien de mon âme, je vous en prie, obtenez-moi ce qui est plus utile à l'un et à l'autre. Ainsi soit-il.
    Un Pater Noster, un Ave Maria et un Gloria.

À SAINTE JEANNE D'ARC

O Dieu qui, pour défendre la foi et la patrie, avez merveilleusement suscité sainte Jeanne d'Arc, faites que votre Église, triomphant des embûches de ses ennemis, jouisse d'une constante paix.
O sainte Jeanne, qui avez été tant de fois armée du pain céleste pour la victoire, nous vous supplions, par votre intercession, d'obtenir de Dieu le salut de notre pays sur nos ennemis.
    Un Pater Noster, un Ave Maria et un Gloria.

Sainte Jeanne d'Arc, apôtre de la royauté du Christ, priez pour nous.

À SAINT BLAISE, ÉVÊQUE ET MARTYR

Ô glorieux saint Biaise, qui, par votre martyre, avez laissé à l'Église un illustre témoignage de votre foi, obtenez-nous de conserver ce don divin et de défendre par nos paroles et nos actes, sans aucun respect humain, la vérité de cette foi, tant combattue et dénigrée aujourd'hui. Et vous, qui avez miraculeusement sauvé un enfant sur le point d'expirer, étouffé par une arête de poisson, obtenez-nous d'éprouver l'efficacité de votre puissante intercession contre tous les maux de gorge; obtenez-nous la grâce de la mortification chrétienne, par la fidèle observance des préceptes de l'Église, et gardez-nous de l'offense de Dieu. Ainsi soit-il.

À SAINTE MARGUERITE DE CORTONE

Ô glorieuse sainte Marguerite, véritable perle précieuse que Dieu a arrachée avec tant d'amour des mains du voleur infernal qui vous possédait, pour donner à tous les pécheurs, dans votre admirable conversion, votre sainte vie et votre mort très précieuse, une efficace impulsion à abandonner le péché, par la pratique du bien et par la fuite du mal avec toutes ses occasions prochaines; à nous, vos dévots serviteurs, du haut de la gloire où vous ont élevée vos larmes et vos pénitences, obtenez la grâce de la sincère conversion du coeur, de la vraie douleur de nos fautes, et après une sainte vie, passée à votre exemple dans l'amour de Jésus crucifié pour nous, une bonne mort, et la couronne de gloire dans le sein de l'éternelle béatitude. Ainsi soit-il.

TRIDUUM EN L'HONNEUR DE SAINT JEAN-BAPTISTE

I. — Ô glorieux saint Jean-Baptiste, le plus grand prophète parmi les enfants de la femme (Luc. VII, 28), quoique sanctifié dans le sein maternel et de vie très innocente, vous avez voulu vous retirer dans le désert, pour y pratiquer l'austérité et la pénitence; daignez nous obtenir du Seigneur la grâce d'être détachés, au moins par l'affection du coeur, de tout bien de la terre et de pratiquer la mortification chrétienne, dans le recueillement intérieur et dans l'esprit de la sainte oraison.
     Réciter un Pater, un Ave Maria, et un Gloria.

II. — Ô Apôtre très zélé qui, sans opérer pour les autres aucun prodige, mais seulement par l'exemple de votre vie pénitente et par l'efficacité de votre parole, avez attiré à vous les foules pour les disposer à recevoir dignement le Messie et à écouter ses doctrines célestes; faites que, à nous aussi soit donné, par l'exemple d'une sainte vie et par l'exercice des bonnes oeuvres, d'attirer beaucoup d'âmes à Dieu, surtout celles qui sont enveloppées dans les ténèbres de l'erreur, de l'ignorance et égarées par le vice.
     Réciter un Pater, un Ave Maria, et un Gloria.

III. — Ô Martyr invincible, qui, pour l'amour de Dieu et pour le salut des âmes, vous êtes opposé avec une fermeté constante et au péril de votre vie, à l'impie Hérode, en lui reprochant ouvertement sa vie perverse et dissolue; obtenez-nous un coeur fort et généreux, afin que, vainqueur de tout respect humain, nous professions ouvertement notre foi et suivions les enseignements de Jésus-Christ notre divin Maître.
     Réciter un Pater, un Ave Maria, et un Gloria.

V/. Priez pour nous, saint Jean-Baptiste.
R/. Afin que nous devenions dignes des promesses de 3.-C.

Oraison : O Dieu, qui nous avez rendu ce jour vénérable par la commémoraison de la nativité du bienheureux Jean, accordez à votre peuple la grâce des joies spirituelles, et dirigez les âmes de tous les fidèles dans la voie du salut éternel. Par Notre Seigneur Jésus-Christ.

St. Joseph  


Anges Gardiens Accueil
Accueil
Saints du Portugal


Portugal | Les voyants | Apparitions | 3è Secret | Procès | Opposants
Pie X | Prières | Pro-vie | Info | Forum | Librairie | Livre d'or | Links | Dons | Guide

Site protégé par le Copyright ©