Prieres et spiritualite

Accueil
|
Dieu
|
Sainte Vierge
|
Prières diverses
|
Exercices
|
Méditations
|
Messe
|
Catéchisme
SOMMAIRE

PETIT CATÉCHISME POUR ENFANTS

+ Dieu et la sainte
    Trinité
+ L'Incarnation
+ La Rédemption
+ L'homme
+ L'Église
+ Les vertus
    Théologales
+ Le Décalogue
+ Le péché
+ Les sacrements
+ La confession
+ La communion
+ La prière

CATÉCHISME POUR ADULTES

+ Le chrétien
+ Dieu
+ Les perfections
    de Dieu
+ La sainte Trinité
+ La création
+ Les Anges
+ L'homme
+ Chute de l'homme
+ Le péché originel
+ L'Incarnation
+ La vie de Jésus
+ La mort de Jésus
+ La Rédemption
+ Ensevelissement
+ Le Saint Esprit
+ L'Église
+ Les caractères
    de la vraie Église
+ Hors de l'Église
    point de salut
+ L'enseignement
    de l'Église
+ La communion
    des Saints
+ La mort
+ Vie surnaturelle
+ Résurrection et Jugement général
+ Symbole des
    Apôtres
+ Signe de la Croix

La morale et les péchés :

+ Les vertus
    Théologales
    + La Foi
    + L'Espérance
    + La Charité
+ Le Décalogue

Commandements
de Dieu :


+ Le premier
    commandement
+ Culte des Saints
+ Le second
    commandement
+ Le troisième
    commandement
+ Le quatrième
    commandement
+ Le cinquième
    commandement
+ Le sixième
    commandement
+ Le septième
    commandement
+ Le huitième
    commandement
+ Le 9 et 10 ème
    commandement

Commandements
de l'Église :


+ Etude préliminaire
+ Trois premiers
    commandements
+ Le quatrième
    commandement
+ Le 5 et 6 ème
    commandements
+ Le Péché
+ Péchés capitaux
    + L'orgueil
    + L'avarice
    + La luxure
    + L'envie
    + La gourmandise
    + La colère
    + La paresse

La Grâce,
les Sacrements,
la prière


+ La Grâce
+ Les Sacrements
+ Le Baptême
+ Les promesses
    du Baptême

+ La Confirmation
+ Cérémonie de
    Confirmation
+ L'Eucharistie
+ La communion
+ La Messe
+ La Pénitence
+ Examen de
    Conscience
+ La Contrition
+ Le bon Propos
+ La Confession
+ L'Absolution
+ La Satisfaction
+ Les Indulgences
+ Extrême Onction
+ L'Ordre
+ Le mariage
+ La prière
+ L'oraison
    dominicale

+ La Salutation
    Angélique

+ L'exercice du
    chrétien



+ Faire un don

ENSEIGNEMENT

CATÉCHISME POUR LES ADULTES

.

CINQUANTE-SEPTIÈME LEÇON


LES PROMESSES DU BAPTÊME

DEMANDE : À quoi nous sommes-nous engagés en recevant le baptême ?
RÉPONSE : En recevant le baptême, nous nous sommes engagés à croire et à pratiquer la doctrine de Jésus-Christ.

EXPLICATION : Lorsqu'on nous présenta à l'église, le prêtre nous adressa la parole, et nous dit : « Croyez-vous en Dieu le Pore tout-puissant ? Croyez-vous en Jésus-Christ ? Croyez-vous au Saint-Esprit ? » Et à chaque question nous répondîmes par la bouche de nos parrains et marraines : « J'y crois ». Ainsi, par le baptême, nous nous sommes engagés à croire la doctrine de Jésus-Christ, et non seulement à la croire, mais encore à la pratiquer, c'est-à-dire à faire tout ce que Jésus-Christ nous commande, et à éviter tout ce qu'il nous défend.

D : À quoi renonçons-nous ?
R : Nous renonçons à satan, à ses pompes et à ses œuvres.

Le prêtre, avant de verser sur le catéchumène l'eau vivifiante du baptême, lui adresse de nouvelles questions : « Renoncez-vous à satan ? » — « J'y renonce », répond le catéchumène, ou par lui-même, s'il a l'âge de raison, ou par l'organe de son parrain et de sa marraine. « Renoncez-vous à ses œuvres ? » — « J'y renonce » — « Renoncez-vous à ses pompes ? » — « J'y renonce ». — En effet, le baptême nous consacre au service de Dieu ; et étant impossible, comme nous le dit Jésus-Christ, de servir deux maîtres opposés l'un à l'autre, il faut nécessairement commencer par renoncer à l'un pour suivre l'autre. Celui qui a le bonheur de recevoir le baptême renonce donc à satan, c'est-à-dire le démon, l'ennemi de notre salut, le père des ténèbres, et déclare solennellement se tourner vers la vraie lumière, qui est Jésus-Christ, ainsi qu'il le déclare Lui-même : « Je suis la lumière du monde » (Jean VIII, 12), pour le suivre et marcher constamment dans la voie de sainteté et de justice que cet Homme-Dieu nous a tracée.

D : Est-ce nous-mêmes qui avons contracté ces engagements ?
R : On les a pris en notre nom, et nous devons y tenir comme si nous les avions pris nous-mêmes.

Ne pas tenir aux engagements qu'on y a pris pour nous au moment de notre baptême, refuser de les ratifier, c'est comme si nous disions : je ne veux pas aller au ciel, c'est l'enfer que je choisis pour mon partage ; puisque nous ne pouvons obtenir l'un et éviter l'autre que par notre fidélité à ces mêmes engagements.
Voici comment s'exprime sur ce sujet le saint concile de Trente : « Si quelqu'un dit que les enfants baptisés, devenus adultes, doivent être consultés pour ratifier les engagements que leurs parrains et marraines ont pris en leur nom, à leur baptême, et que, s'ils s'y refusent, ils doivent être laissés à leur liberté, sans encourir d'autre peine ecclésiastique que d'être exclus, jusqu'à résipiscence, de la participation à l'eucharistie et aux autres sacrements, qu'il soit anathème » (Session VII, canon 14).

D : Faut-il renouveler souvent les promesses que l'on a faites à Dieu dans le Baptême ?
R : Oui, il est bon de les renouveler souvent ; mais surtout lorsqu'on a atteint l'âge de raison, le jour de la confirmation, de la première communion, et le jour anniversaire de son baptême.

Renouveler les vœux de son baptême, c'est une pieuse et sainte pratique, très-propre à nous rappeler nos devoirs et à nous porter à les accomplir. Cette rénovation doit se faire :

1°) Dès qu'on a atteint l'âge de raison, car il est bien juste que nous en consacrions au Seigneur les prémices, et que nous témoignions à ce bon Père, aussitôt que nous en sommes capables, notre reconnaissance pour la grâce inestimable qu'il nous a faite de nous mettre au nombre de ses enfants. Nous y sommes d'autant plus obligés que, n'ayant fait ces vœux que par des bouches étrangères, c'est à nous à les ratifier de cœur et de bouche et par nos œuvres, dès que nous le pouvons.
2°) Le jour de la confirmation : le sacrement de confirmation donne un nouveau lustre à notre qualité de chrétiens, et nous imprime un caractère plus beau et plus glorieux. Contractant alors une nouvelle alliance avec Jésus-Christ, il est bien juste que nous lui renouvelions nos protestations et nos serments.
3°) Le jour de la première communion : en ce beau jour où un jeune cœur goûte les plus pures délices de l'amour divin, il doit être tout de flamme pour bénir et adorer le Seigneur ; il doit s'attacher par des liens indissolubles au Dieu qui l'honore de sa visite, et se donner sans partage et sans réserve à cet aimable Sauveur, qui Lui-même s'est donné tout entier à lui.
4°) Le jour anniversaire de son baptême : c'est un jour de fête pour nous ; c'est le jour heureux de notre délivrance de la servitude du démon, de notre naissance à la grâce, de notre vocation à la gloire : nous devons donc le passer dans une joie chrétienne, dans l'exercice de la prière et la pratique des bonnes œuvres.
5°) Il est encore à propos de faire ce renouvellement, lorsqu'on assiste à l'administration du sacrement de baptême : il ne faut pas que ce soit pour nous un spectacle de vaine curiosité ; mais, en nous rappelant les beaux jours de notre innocence, il doit nous porter à la plus vive reconnaissance envers le Seigneur et à lui rendre les vœux que nous lui avons faits.
6°) Enfin, il est bon de faire cette rénovation après une confession générale, dans laquelle on aura renoncé de tout son cœur à toutes ses mauvaises habitudes, et pris une sincère résolution de ne plus pécher à l'avenir. Saint François de Sales le faisait ainsi pratiquer aux personnes qu'il dirigeait, comme on peut le voir dans le premier livre de son Introduction à la vie dévote.

Cette rénovation peut se faire en public ou en particulier.
— En particulier, il suffit de dire à quelque heure de la journée et en quelque lieu que ce soit : « Je renonce à satan, à ses œuvres, à ses pompes, et je me donne tout a vous, ô mon Dieu, pour vous servir toute ma vie par la foi, l'espérance et la charité, et par une parfaite obéissance à tous vos commandements ».
— La rénovation se fait publiquement à certaines occasions solennelles, comme à la suite d'une retraite spirituelle, d'une mission, ou à l'époque des premières communions générales, qui ont lieu dans les paroisses. Alors il est convenable qu'il y ait une instruction sur les obligations du baptême, laquelle finie, on lit ou on fait lire à haute voix quelqu'une des diverses formules, qui se trouvent dans les livres de piété. En voici une qui convient plus particulièrement aux enfants :

 Renouvellement des vœux du Baptême

Mon Dieu, mon Créateur, mon Sauveur et mon Juge, je ratifie de bon cœur les promesses que je vous ai faites dans mon baptême ; je vous demande sincèrement pardon de les avoir si souvent violées.
Je renonce à satan, à ses œuvres et à ses pompes ; et je promets de m'attacher à Jésus-Christ pour toujours, de vivre et de mourir dans la religion catholique, apostolique et romaine, en professant toutes les vérités qu'elle enseigne et en pratiquant toutes les obligations qu'elle impose.


(Vous trouverez une prière indulgencée de la rénovation du Baptême,
dans la rubrique "Prières diverses > Charité")

RÉCAPITULATION PRATIQUE

1°) Professez de bouche la doctrine de Jésus-Christ ; montrez-vous ouvertement catholique et faites-vous-en gloire.
2°) Renouvelez souvent les vœux de votre baptême.
3°) Attachez-vous pour toujours à Jésus-Christ, et soutenez par la sainteté de sa vie les glorieux titres qu'il a reçus dans son baptême.
4°) Instruisez-vous sur les enseignements de la sainte religion catholique.
5°) Fuyez les occasions, les lieux, les personnes dont vous connaîtriez que le démon voudrait se servir pour vous faire chuter.

TRAITS HISTORIQUES

Le mystère de la très-Sainte Trinité révélé au baptême de Notre-Seigneur. – Le mystère de la très-Sainte Trinité a été marqué d'une manière très claire dans le baptême de Notre-Seigneur ; car, dans cette circonstance, on voit distinctement l'intervention des trois personnes divines, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
Jésus-Christ, étant arrivé à l'âge de trente ans, se disposa à prêcher l'Évangile aux hommes. Mais auparavant, il voulut recevoir le baptême, non pas pour effacer en lui le péché originel, puisqu'il ne pouvait pas en être souillé, mais pour donner à l'eau la vertu de l'effacer dans ceux qui recevraient plus tard ce sacrement. Il quitta donc Nazareth en Galilée, et vint trouver saint Jean-Baptiste, sur les bords du Jourdain, afin d'être baptisé par lui. Après avoir fait, par humilité, quelque résistance, saint Jean répandit de l'eau sur la tête de Notre-Seigneur qui était entré nu-pieds dans le fleuve. Au moment où le divin Sauveur sortait de l'eau en faisant sa prière, les cieux s'ouvrirent, et le Saint-Esprit apparut en forme de colombe blanche comme la neige, et se reposa sur sa tête. Au même instant, on entendit une voix qui semblait venir du ciel et qui disait : « Vous êtes mon Fils bien-aimé ; c'est en vous que j'ai mis toutes mes complaisances ». On distingue ici sans peine les trois personnes de la très-Sainte Trinité : le Père qui parle ; le Fils qui s'est fait homme et qui est baptisé ; et le Saint-Esprit qui se repose sur Lui. (Matthieu III ; Marc I ; Luc III).

PRIÈRE

DIEU tout-puissant et éternel, prosterné devant votre Majesté suprême, je vous reconnais pour mon Dieu, mon Créateur et mon souverain Maître.
Je vous adore avec la plus profonde humilité ; je vous rends les plus humbles Actions de grâces pour tous les bienfaits que j'ai reçus de votre infinie bonté ; je vous remercie de m'avoir créée à votre image et à votre ressemblance, de m'avoir donné une âme capable de vous connaître, de vous aimer, de vous servir et de vous posséder éternellement ; de m'avoir rachetée par la mort de votre divin Fils, et appelée à la Religion Catholique, en m'appliquant les mérites de sa Rédemption dans le Baptême et dans les autres sacrements.
Je vous remercie enfin, mon Dieu, de m'avoir préservée, depuis que j'ai reçu l'être, d'une infinité de maux spirituels et corporels, et de m'avoir comblée d'une multitude de grâces.
Après tant de bienfaits, n'étais-je pas très étroitement obligée de vous aimer et de vous servir avec un zèle et une fidélité sans bornes. Cependant, j'ai négligé et trop souvent oublié le premier et le plus essentiel de mes devoirs : j'ai passé ma vie sans vous honorer, et je ne vous ai offensé que trop souvent et trop grièvement, ô mon Créateur et mon bienfaiteur éternel !
Je vous demande très humblement pardon de tant d'ingratitudes et de négligences ; je vous supplie de me les pardonner en vue de vos miséricordes infinies, et d'accepter en ce jour la nouvelle offrande que je vous fais de mes pensées, de mes désirs, de mes paroles, de mes œuvres, de ma vie et de mon être.
C'est en présence de votre divine Majesté que je ratifie les promesses qui ont été faites pour moi au saint Baptême, de renoncer au diable, à ses pompes et à ses œuvres, au monde et à toutes ses vanités ; je proteste que j'aimerais mieux mourir que d'abandonner jamais la Foi que j'y ai reçue, ou de transgresser vos saints commandements, dans la pratique desquels je veux vivre et mourir.
Je vous conjure, ô Dieu infiniment bon et puissant de m'accorder cette grâce par les mérites de votre Fils bien-aimé, et par l'intercession de la très Sainte Vierge, de mon Ange gardien et de mon saint Patron. Ainsi soit-il.

Ratification abrégée des mêmes promesses.

CRÉATEUR du ciel et de la terre, je m'offre et me consacre tout à vous pour vous aimer, vous servir toute ma vie, et tendre continuellement à la fin pour laquelle vous m'avez mis au monde : c'est dans cette intention que je réitère en présence de votre divine Majesté les promesses solennelles que j'ai faites dans les fonts sacrés du Baptême, de renoncer au diable, au monde et à la chair : j'en renouvelle ici le vœu de toute l'affection de mon cœur, et vous offre le désir et la volonté sincère de ne jamais vous offenser mortellement pour le temps et pour l'éternité, avec le secours de votre sainte grâce. Ainsi soit-il.


Le Baptême Accueil
Accueil
La Confirmation


Portugal | Les voyants | Apparitions | 3è Secret | Procès | Opposants
Pie X | Prières | Pro-vie | Info | Forum | Librairie | Livre d'or | Links | Dons | Guide

Site protégé par le Copyright ©