Prieres et spiritualite

Accueil
|
Dieu
|
Sainte Vierge
|
Prières diverses
|
Exercices
|
Méditations
|
Messe
|
Catéchisme
SOMMAIRE

PETIT CATÉCHISME POUR ENFANTS

+ Dieu et la sainte
    Trinité
+ L'Incarnation
+ La Rédemption
+ L'homme
+ L'Eglise
+ Les vertus
    Théologales
+ Le Décalogue
+ Le péché
+ Les sacrements
+ La confession
+ La communion
+ La prière

CATÉCHISME POUR ADULTES

+ Le chrétien
+ Dieu
+ Les perfections
    de Dieu
+ La sainte Trinité
+ La création
+ Les Anges
+ L'homme
+ Chute de l'homme
+ Le péché originel
+ L'Incarnation
+ La vie de Jésus
+ La mort de Jésus
+ La Rédemption
+ Ensevelissement
+ Le Saint Esprit
+ L'Eglise
+ Les caractères
    de la vraie Église
+ Hors de l'Église
    point de salut
+ L'enseignement
    de l'Église
+ La communion
    des Saints
+ La mort
+ Vie surnaturelle
+ Résurrection et Jugement général
+ Symbole des
    Apôtres
+ Signe de la Croix

La morale et les péchés :

+ Les vertus
    Théologales
    + La Foi
    + L'Espérance
    + La Charité
+ Le Décalogue

Commandements
de Dieu :


+ Le premier
    commandement
+ Culte des Saints
+ Le second
    commandement
+ Le troisième
    commandement
+ Le quatrième
    commandement
+ Le cinquième
    commandement
+ Le sixième
    commandement
+ Le septième
    commandement
+ Le huitième
    commandement
+ Le 9 et 10 ème
    commandement

Commandements
de l'Eglise :


+ Etude préliminaire
+ Trois premiers
    commandements
+ Le quatrième
    commandement
+ Le 5 et 6 ème
    commandement
+ Le Péché
+ Péchés capitaux
    + L'orgueil
    + L'avarice
    + La luxure
    + L'envie
    + La gourmandise
    + La colère
    + La paresse

La Grâce,
les Sacrements,
la prière


+ La Grâce
+ Les Sacrements
+ Le Baptême
+ Les promesses
    du Baptême
+ La Confirmation
+ Cérémonie de
    Confirmation
+ L'Eucharistie
+ La communion
+ La Messe
+ La Pénitence
+ Examen de
    Conscience
+ La Contrition
+ Le bon Propos
+ La Confession
+ L'Absolution
+ La Satisfaction
+ Les Indulgences
+ Extrême Onction
+ L'Ordre
+ Le mariage
+ La prière
+ L'oraison
    dominicale

+ La Salutation
    Angélique

+ L'exercice du
    chrétien



+ Faire un don

ENSEIGNEMENT

CATÉCHISME POUR LES ADULTES

.

TRENTIÈME LEÇON


LE DÉCALOGUE

Observez tout votre vie les commandements de DieuDEMANDE : Quelle est la meilleure preuve que nous puissions donner à Dieu de notre amour ?
RÉPONSE : C’est d’accomplir ses commandements et ceux de son Église.

Ce n’est point par de simples paroles, mais par des actes, qu’on prouve sa charité. C’est par les œuvres que Dieu veut qu’on l’aime : « Quand on croit au bien-aimé et qu’on lui obéit, c’est alors qu’on l’aime », dit saint Jean Chrysostome. Telle est la règle de l’amour, tracée par Jésus-Christ lui-même : « Si vous m’aimez, gardez mes Commandements ; celui qui garde mes Commandements, c’est celui-là qui m’aime ». Et encore : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; si vous gardez mes Commandements, vous demeurerez dans mon amour comme j’ai moi-même gardé les Commandements de mon Père et je demeure dans son amour ». Ainsi, c’est par une attention exacte à accomplir toutes les volontés de Seigneur et à ne rien faire qui puisse lui déplaire, que nous prouverons que nous l’aimons ; et quiconque ne garde pas les Commandements de Dieu et ceux de son Église ne peut se flatter d’aimer Dieu ; de même qu’un enfant ne peut pas dire qu’il aime son père, quand, au lieu de lui obéir, il se montre envers lui indocile et rebelle.

D : Qu’entendez-vous par les Commandements de Dieu ?
R : J’entends, par les Commandements de Dieu, la loi qu’Il donna à Moïse sur le mont Sinaï.

Trois mois après la sortie des Israélites de l’Égypte, ils vinrent au désert de Sinaï. Du haut de la montagne le Seigneur dit à Moïse : « Allez trouver le peuple, et ordonnez-lui de se purifier aujourd’hui et demain ; car dans trois jours je descendrai sur la montagne de Sinaï. Vous mettrez des limites au pied de cette montagne, et quiconque les franchira sera puni de mort ».
Le troisième jour étant arrivé, on commença à entendre des tonnerres et à voir briller des éclairs. Une nuée très-épaisse couvrit le sommet du mont Sinaï, le bruit effrayant de la trompette retentit de toutes parts, et le peuple fut rempli de terreur. Le Seigneur appela alors Moïse et proclama sa loi d’une voix toute-puissante, en présence de tout le peuple, qui se tenait au pied de la montagne. Dieu publia sa loi avec cet appareil terrible, afin d’inspirer aux hommes une terreur salutaire, et de les porter à l’observer avec plus de fidélité.

D : Combien y a-t-il de commandements de Dieu ?
R : Il y a dix Commandements de Dieu qu’on appelle le Décalogue, ou les Dix Paroles.

La loi de Dieu est renfermée en dix Commandements qu’on appelle le Décalogue ; cette parole vient de deux mots grecs qui signifient : les dix paroles ou les dix préceptes.

D : Récitez les Commandements de Dieu tels qu’Il les donna à Moïse sur le mont Sinaï.
R : Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai tiré de la terre d’Égypte, de la maison de servitude.

I. Tu n’auras point de dieux étrangers devant moi ; tu ne feras aucune image taillée, ni aucune figure de ce qui est en haut au ciel, ni de ce qui est en bas sur la terre ou dans les eaux ; tu ne les adoreras point et ne serviras point.
II. Tu ne prendras point en vain le nom du Seigneur ton Dieu.
III. Souviens-toi de sanctifier le jour du sabbat.
IV. Honore ton père et ta mère, afin que tu vives longtemps sur la terre que te donnera le Seigneur ton Dieu.
V. Tu ne tueras point.
VI. Tu ne seras point adultère.
VII. Tu ne déroberas point.
VIII. Tu ne porteras point faux témoignage contre ton prochain.
IX. Tu ne désireras point la femme de ton prochain.
X. Tu ne désireras point sa maison, ni son serviteur, ni sa servante, ni son âne, ni rien qui lui appartienne.

Ces dix Commandements renferment en abrégé tous les devoirs de l’homme envers Dieu, envers le prochain et envers lui-même. Dieu les donna à moïse gravés sur deux tables de pierre ; la première table contenait les trois premiers Commandements qui regardent Dieu ; la seconde table contenait les sept autres Commandements qui regardent le prochain, et qui sont le développement de cette maxime universelle : que chacun fasse à autrui tout ce qu’il voudrait qu’il lui fût fait. Chaque commandement est positif ou négatif, c'est-à-dire qu'il ordonne ou défend. Le quatrième, par exemple, ordonne d'honorer son père et sa mère ; le septième défend de prendre le bien du prochain. Les commandements qui ordonnent renferment aussi, par la-même, des défenses : ainsi, ordonner d'honorer son père, c'est défendre en même temps de rien faire qui soit contraire à cet amour filial.

D : Récitez-les en vers français anciens.
R : Ils sont rapportés dans la sainte Ecriture, au livre de l’Exode, chapitre 20, et répétés dans le Deutéronome, chapitre 5 (v.6 et suivants); les voici:

1. Un seul Dieu tu adoreras
Et aimeras parfaitement.
2. Dieu en vain tu ne jureras,
Ni autre chose pareillement.
3. Les dimanches tu garderas,
En servant Dieu dévotement.
4. Tes père et mère honoreras,
Afin de vivre longuement.
5. Homicide point ne seras,
De fait ni volontairement.
6. Luxurieux point ne seras,
De corps ni de consentement.
7. Le bien d'autrui tu ne prendras,
Ni retiendras à ton escient
8. Faux témoignage ne diras,
Ni mentiras aucunement.
9. L'œuvre de chair tu ne désireras
Qu'en mariage seulement.
10. Biens d'autrui ne convoiteras,
Pour les avoir injustement.

Quoique exprimés en d'autres termes, ces commandements sont, au fond, les mêmes que ceux qui furent donnés à Moïse ; seulement on y exprime que ce n'est plus le samedi, mais le dimanche qui doit être gardé, c'est-à-dire spécialement consacré au service de Dieu.
Ce fut au temps du concile de Trente, au XVIème siècle, que les commandements de Dieu furent traduits en vers, afin qu'on pût les retenir plus facilement, et ce n'est que depuis cette époque qu'ils font partie des prières vocales.

Moise presente les Tables donnees par DieuD : Y a-t-il obligation de savoir les Commandements de Dieu et de les mettre en pratique ?
R : Oui, il y a obligation de savoir les Commandements de Dieu, et de les mettre en pratique.

Tout chrétien doit savoir par cœur, au moins quant au sens et à la substance, les Commandements, et y conformer sa conduite, puisqu'il n'y a point de salut pour quiconque ne les observe pas. Un jeune homme s'étant un jour approché de Jésus lui dit : « Bon maître, quel bien faut-il que je fasse pour obtenir la vie éternelle ?. Jésus lui répondit : "Si vous voulez entrer dans la vie éternelle, gardez les commandements" » (Matth. XIX,17).
A quel degré de gloire le fidèle observateur de la loi n'est-il pas élevé, dès cette vie même !. Protons l'oreille à la Parole du Seigneur : « Vous êtes mes amis, dit le Sauveur du monde, si vous faites ce que je vous commande ; dès lors je ne vous donnerai plus le nom de serviteurs, [...] je vous ai donné le nom d'amis » (Jean XV,14-15). Qui n'admirerait la bonté infinie du Seigneur notre Dieu ?. Qui ne serait saisi d'étonnement en considérant cette union si intime avec Dieu, à laquelle est admis celui qui fait ce que Dieu lui commande ?.

D : Avant Moïse, y avait-il obligation d'observer la loi de Dieu ?
R : Oui, sans aucun doute.

Même avant Moïse, il y avait obligation d'observer les commandements que la tradition de la révélation primitive et à son défaut, la raison et la conscience faisaient suffisamment connaître à l'homme. Mais le cri des passions ayant étouffé la voix de la raison et de la conscience, le Seigneur donna Sa Loi, gravée sur la pierre, afin que les hommes pussent lire au moins sur la pierre ce qu'ils avaient presque tous complètement oublié, par suite de leur aveuglement et de la corruption de leur cœur.

TRAITS HISTORIQUES

Un vénérable vieillard, se voyant environné d'enfants qui se pressaient autour de lui, leur adressa ces paroles qu'ils n'oublièrent jamais : « Mes petits amis, j'ai toujours remarqué que le travail du dimanche n'a jamais enrichi personne ; que le bien mal acquis n'a jamais profité, et qu'un enfant rebelle et de mœurs dissolues n'est jamais heureux. Voulez-vous donc être heureux, même dès cette vie ?. Alors respectez et gardez les commandements du Seigneur. »

Pour observer les commandements de Dieu, il faut d’abord le vouloir. « Comment pourrait pourrai-je aller au ciel, demandait un jour une sœur de saint Thomas à son frère ?. En le voulant, répondit le Docteur angélique. Oui, si vous le voulez, vous marcherez dans la voie du salut ; si vous le voulez, vous y ferez, des progrès rapides. »

Voir aussi : Les commandements de Dieu et de l'Eglise, enseignement pour enfants.


La charité Accueil
Accueil
Premier
commandement


Portugal | Les voyants | Apparitions | 3è Secret | Procès | Opposants
Pie X | Prières | Pro-vie | Info | Forum | Librairie | Livre d'or | Links | Dons | Guide

Site protégé par le Copyright ©