Prieres et spiritualite

Accueil
|
Dieu
|
Sainte Vierge
|
Prières diverses
|
Exercices
|
Méditations
|
Messe
|
Catéchisme
SOMMAIRE

PETIT CATÉCHISME POUR ENFANTS

+ Dieu et la sainte
    Trinité
+ L'Incarnation
+ La Rédemption
+ L'homme
+ L'Eglise
+ Les vertus
    Théologales
+ Le Décalogue
+ Le péché
+ Les sacrements
+ La confession
+ La communion
+ La prière

CATÉCHISME POUR ADULTES

+ Le chrétien
+ Dieu
+ Les perfections
    de Dieu
+ La sainte Trinité
+ La création
+ Les Anges
+ L'homme
+ Chute de l'homme
+ Le péché originel
+ L'Incarnation
+ La vie de Jésus
+ La mort de Jésus
+ La Rédemption
+ Ensevelissement
+ Le Saint Esprit
+ L'Eglise
+ Les caractères
    de la vraie Église
+ Hors de l'Église
    point de salut
+ L'enseignement
    de l'Église
+ La communion
    des Saints
+ La mort
+ Vie surnaturelle
+ Résurrection et Jugement général
+ Symbole des
    Apôtres
+ Signe de la Croix

La morale et les péchés :

+ Les vertus
    Théologales
    + La Foi
    + L'Espérance
    + La Charité
+ Le Décalogue

Commandements
de Dieu :


+ Le premier
    commandement
+ Culte des Saints
+ Le second
    commandement
+ Le troisième
    commandement
+ Le quatrième
    commandement
+ Le cinquième
    commandement
+ Le sixième
    commandement
+ Le septième
    commandement
+ Le huitième
    commandement
+ Le 9 et 10 ème
    commandement

Commandements
de l'Eglise :


+ Etude préliminaire
+ Trois premiers
    commandements
+ Le quatrième
    commandement
+ Le 5 et 6 ème
    commandement
+ Le Péché
+ Péchés capitaux
    + L'orgueil
    + L'avarice
    + La luxure
    + L'envie
    + La gourmandise
    + La colère
    + La paresse

La Grâce,
les Sacrements,
la prière


+ La Grâce
+ Les Sacrements
+ Le Baptême
+ Les promesses
    du Baptême
+ La Confirmation
+ Cérémonie de
    Confirmation
+ L'Eucharistie
+ La communion
+ La Messe
+ La Pénitence
+ Examen de
    Conscience
+ La Contrition
+ Le bon Propos
+ La Confession
+ L'Absolution
+ La Satisfaction
+ Les Indulgences
+ Extrême Onction
+ L'Ordre
+ Le Mariage
+ La prière
+ L'oraison
    dominicale

+ La Salutation
    Angélique

+ L'exercice du
    chrétien



+ Faire un don

ENSEIGNEMENT

CATÉCHISME POUR LES ADULTES

.

VINGT CINQUIÈME LEÇON


LE SIGNE DE LA CROIX

Aimer JesusDEMANDE : Outre le symbole des apôtres n'y a-t-il pas un autre signe qui nous fait reconnaître comme chrétiens ?
RÉPONSE : Oui, le signe de la croix.

Le symbole des apôtres est le signe du chrétien, puisque, en le récitant, on fait profession de croire la doctrine chrétienne. — Il est une autre marque qui sert à faire connaître que l'on est chrétien, c'est le signe de la croix. — Le signe de la croix est le signe du chrétien, parce que, dans tous les temps, les chrétiens, en le faisant, se sont distingués des infidèles. Nous disons dans tous les temps, car la pratique du signe de la croix remonte à la plus haute antiquité. « C'est, dit saint Basile, une tradition apostolique. » Terlullien, qui vivait vers la fin du second siècle, en parle en ces termes : « A toutes nos actions, lorsque nous entrons ou sortons, lorsque nous prenons nos habits, que nous allons... à table, au lit..., nous formons la croix sur notre front. »

D : Comment se fait le signe de la croix ?
R : On fait le signe de la croix en mettant la main droite au front, puis à la poitrine, ensuite à l'épaule gauche et de là à la droite, en disant : « In nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen. » Ou bien, en français : « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il. »

Il y a, deux manières de faire le signe de la croix ; la première consiste à porter la main droite au front, en disant: « In nomine Patris », ou « Au nom du Père » ; puis à la poitrine, en disant : « et Filii », ou « et du Fils » ; ensuite à l'épaule gauche et de là à la droite, en disant : « et Spiritus Sancti », ou « et du Saint-Esprit ». On ajoute le mot « Amen » ou « Ainsi soit-il », en joignant les mains devant la poitrine. La seconde manière de faire le signe de la croix consiste à former avec le pouce une petite croix sur son front, sur sa bouche et sur sa poitrine, pour montrer qu'on veut consacrer à Dieu ses pensées, ses paroles, son cœur et ses affections. On le fait ainsi au commencement de l'Évangile, à la messe, pour montrer qu'on ne rougit point de la croix de Jésus-Christ ni des maximes de son Évangile, et qu'on est prêt à confesser de bouche, devant les hommes, les vérités que l'on croit au fond du cœur. Les personnes pieuses ont aussi la louable coutume de former secrètement le signe de la croix sur leur cœur, soit pour demander quelque grâce particulière, soit pour avoir la force de résister à quelque tentation.

D : Pourquoi dites-vous que le signe de la croix sert à nous faire reconnaître comme chrétiens ?
R : Parce qu'il nous rappelle les trois grands mystères de la foi.

Le signe de la croix, qui tire son origine de la croix, c'est-à-dire de la Passion et de la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ, exprime et nous rappelle les trois grands mystères qui sont la base du christianisme ; il est donc un acte de religion des plus saints et des plus parfaits, un abrégé de la foi, un sommaire de la doctrine de Jésus-Christ, et c'est ainsi qu'il sert excellemment à nous faire reconnaître comme chrétiens.

Le signe de la croixD : Quels sont ces trois grands Mystères ?
R : Ce sont les Mystères :
- de la sainte Trinité,
- de l'incarnation ;
- de la rédemption.

Il y a dans la religion chrétienne un grand nombre de Mystères, c'est-à-dire un grand nombre de Vérités que nous ne pouvons comprendre, et que cependant nous devons croire, parce que c'est Dieu Lui-même qui les a révélées. — Parmi les Mystères, il en est trois qu'on appelle les principaux ou les trois grands Mystères, à savoir : la sainte Trinité, l'incarnation et la rédemption.
— La sainte Trinité c'est le Mystère d'un seul Dieu en trois Personnes, qui sont : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
— L'incarnation, c'est le Mystère du Fils de Dieu fait homme pour nous.
— La rédemption, c'est le Mystère du Fils de Dieu mort sur la croix pour racheter les hommes.
La religion chrétienne n'enseigne rien qui ne soit contenu dans ces trois Mystères, ou ne s'y rapporte ; or, on les exprime, on les professe tous les trois, ainsi que nous allons l'expliquer, en faisant le signe de la croix ; d'où il suit que, par le signe de la croix, on fait profession de croire tous les Mystères et toutes les Vérités que la foi nous enseigne. Le signe de la croix est donc un grand acte de religion. Ce qui vient d'être dit suffit sans doute pour nous faire comprendre tout ce qu'il y a dans cet acte de grave et d'imposant, et combien il importe, par conséquent, de ne le faire jamais négligemment et par routine, mais d'avoir toujours soin de prononcer avec dévotion ces paroles : Au nom du Père, etc., et de bien former la croix en les prononçant.

D : Comment le signe de la croix nous rappelle-t-il le Mystère de la sainte Trinité ?
R : Parce qu'en faisant le signe de la croix, nous invoquons les trois Personnes de la sainte Trinité.

En disant : « du Père et du Fils et du Saint-Esprit », nous faisons profession de croire qu'il y a en Dieu trois Personnes, réellement distinctes l'une de l'autre ; et en disant « au nom », au singulier, et non pas, dans les noms, nous faisons profession de croire que ces trois Personnes n'ont qu'une seule et même nature ou essence divine, et ne sont, par conséquent, qu'un seul et même Dieu. — En portant la main du front à la poitrine, nous faisons profession de croire que le Père, par la connaissance qu'il a de Lui-même, engendre son Fils de toute éternité ; et en portant ensuite la main de l'épaule gauche à la droite, nous faisons profession de croire que le Saint-Esprit est le lien et l'amour, l'Esprit du Père et du Fils, et qu'il procède de l'un et de l'autre.

D : Comment le signe de la croix nous rappelle-t-il les Mystères de l'incarnation et de la rédemption ?
R : Parce que nous formons sur nous la figure de la croix, sur laquelle le Fils de Dieu fait homme est mort pour nous racheter.

En portant la main du front à la poitrine, nous exprimons que le Fils de Dieu est descendu du sein de son Père dans le sein d'une vierge, et qu'il s'est revêtu de notre nature ; nous représentons, par conséquent, et sa génération éternelle et sa génération temporelle. En portant la main de l'épaule gauche à l'épaule droite, et en achevant de tracer sur nous la croix, nous exprimons que Notre-Seigneur Jésus-Christ, par ses souffrances et par sa croix, nous a tirés de l'état de damnation où nous étions, nous a réconciliés et nous a fait recouvrer tous nos droits au bonheur du ciel.

St Francois d'AssiseD : Quand faut-il faire le signe de la croix ?
R : Il faut faire le signe de la croix le matin en se levant, le soir en se couchant, au commencement de ses principales actions, enfin dans les dangers et dans les tentations.

Il faut faire le signe de la croix :
1°) le matin en se levant, pour consacrer à Dieu les prémices de la journée, toutes nos actions, et obtenir par les mérites de la Passion et de la mort de Jésus-Christ, pour le reste du jour, les grâces et les faveurs du ciel ;
2°) le soir en se couchant, pour remercier Dieu des grâces qu'il nous a accordées pendant le jour, et obtenir, par les mérites de la Passion et de la mort de Jésus-Christ, la protection dont nous avons besoin pour passer la nuit sans danger ;
3°) au commencement de ses principales actions, afin de les rapporter à Dieu et d'obtenir, par les mérites de la Passion et de la mort de Jésus-Christ, les grâces nécessaires pour les faire saintement ;
4°) enfin dans les dangers et dans les tentations, afin d'obtenir de Dieu, par les mérites de la Passion et de la mort de Jésus-Christ, tous les secours dont nous avons besoin pour éviter les périls auxquels nous sommes exposés, et triompher des tentations qui nous assiègent. Il convient aussi de faire le signe de la croix quand on passe près d'une croix ou devant une église, pour s'exciter de plus en plus à des sentiments d'amour et de reconnaissance, au souvenir d'un Dieu mort sur la croix par amour pour nous et qui, chaque jour encore, s'immole pour nous sur l'autel.

D : Quelle est la vertu du signe de la croix, quand on le fait avec foi ?
R : Le signe de la croix, quand il est fait avec foi, chasse les démons, dissipe les tentations et attire les bénédictions de Dieu sur nous et sur nos actes.

Le signe de la croix, quand il est fait avec foi et dévotion, c'est-à-dire avec une pleine confiance en Dieu par Jésus-Christ, et avec un sincère dévouement à son service :
1°) chasse les démons et dissipe les tentations ; il met les démons en fuite, dit saint Cyrille ; c'est une enseigne redoutable qui les frappe de terreur, dit Origène. Armons-nous de la croix comme d'un bouclier, dit saint Ëphrem ; revêtons-nous de cette armure invincible du chrétien ; elle est le trophée de la victoire remportée sur la mort, l'espérance du fidèle... elle écartera de nous tous les maux. Celui qui présente sur sa personne le sceau du prince n'a point à craindre qu'on l'insulte : à plus forte raison, le chrétien qui porte l'étendard du Roi des rois est-il en sûreté contre toutes les attaques ; à cet aspect, les puissances ennemies sont frappées d'épouvanté.
2°) Le signe de la croix attire les bénédictions de Dieu sur nous et sur nos actes ; c'est, disent les théologiens, une prière courte, mais très efficace, que nous adressons à Dieu par les mérites de la Passion de Jésus-Christ, et plus cette prière est faite avec foi et avec piété, plus sont abondantes les grâces et les bénédictions qu'elle nous obtient.

Telle est la vertu du signe de la croix, telle est son efficacité, et s'il y a si peu de personnes qui en retirent du fruit, c'est que la plupart des chrétiens le font sans foi et sans dévotion.

Les bons chrétiens ne se contentent pas de faire le signe de la croix, ils mettent dans leurs maisons l'image de Jésus-Christ attaché à la croix (c'est ce qu'on appelle un crucifix] ; ils la portent sur eux, afin de montrer par-là qu'ils sont chrétiens, et de s'exciter sans cesse à vivre chrétiennement. Autrefois, un catholique se serait fait scrupule de ne pas avoir dans sa chambre un crucifix devant lequel il pût dire ses prières ; ce pieux usage est encore suivi de nos jours par tous les vrais fidèles.

TRAITS HISTORIQUES

Saint Benoît brisa, par un signe de Croix, une coupe empoisonnée qu'on lui présentait. Saint Hilarion, ayant fait trois signes de Croix sur le sable, fit rentrer dans ses bornes une mer en courroux qu'un tremblement de terre en avait fait sortir, et qui menaçait d'inonder au loin le pays. Saint Roch, par la vertu du signe de la Croix, guérit un grand nombre de pestiférés.
Assaillie mille fois par le démon, sainte Humilienne en triomphait toujours par le signe de la Croix. A toutes les suggestions du démon, César de Bus opposait la croix qu'il portait sur sa poitrine, en s'écriant : « Fuyez, ennemis de mon salut et de mon Dieu, fuyez, démons ! Voilà la Croix du Seigneur, qui a brisé les portes de l'enfer ; par les mérites de votre Croix, ô mon Sauveur ! Délivrez-moi de mes ennemis. »


Le Symbole des Apôtres Accueil
Accueil
Les vertus théologales


Portugal | Les voyants | Apparitions | 3è Secret | Procès | Opposants
Pie X | Prières | Pro-vie | Info | Forum | Librairie | Livre d'or | Links | Dons | Guide

Site protégé par le Copyright ©