Prieres et spiritualite

Accueil
|
Dieu
|
Sainte Vierge
|
Prières diverses
|
Exercices
|
Méditations
|
Messe
|
Catéchisme
SOMMAIRE

PETIT CATÉCHISME POUR ENFANTS

+ Dieu et la sainte
    Trinité
+ L'Incarnation
+ La Rédemption
+ L'homme
+ L'Eglise
+ Les vertus
    Théologales
+ Le Décalogue
+ Le péché
+ Les sacrements
+ La confession
+ La communion
+ La prière

CATÉCHISME POUR ADULTES

+ Le chrétien
+ Dieu
+ Les perfections
    de Dieu
+ La sainte Trinité
+ La création
+ Les Anges
+ L'homme
+ Chute de l'homme
+ Le péché originel
+ L'Incarnation
+ La vie de Jésus
+ La mort de Jésus
+ La Rédemption
+ Ensevelissement
+ Le Saint Esprit
+ L'Église
+ Les caractères de
    la vraie Église
+ Hors de l'Église
    point de salut
+ L'enseignement
    de l'Église
+ La communion
    des Saints
+ La mort
+ Vie surnaturelle
+ Résurrection et Jugement général
+ Symbole des
    Apôtres
+ Signe de la Croix

La morale et les péchés :

+ Les vertus
    Théologales
    + La Foi
    + L'Espérance
    + La Charité
+ Le Décalogue

Commandements
de Dieu :


+ Le premier
    commandement
+ Culte des Saints
+ Le second
    commandement
+ Le troisième
    commandement
+ Le quatrième
    commandement
+ Le cinquième
    commandement
+ Le sixième
    commandement
+ Le septième
    commandement
+ Le huitième
    commandement
+ Le 9 et 10 ème
    commandement

Commandements
de l'Eglise :


+ Etude préliminaire
+ Trois premiers
    commandements
+ Le quatrième
    commandement
+ Le 5 et 6 ème
    commandement
+ Le Péché
+ Péchés capitaux
    + L'orgueil
    + L'avarice
    + La luxure
    + L'envie
    + La gourmandise
    + La colère
    + La paresse

La Grâce,
les Sacrements,
la prière


+ La Grâce
+ Les Sacrements
+ Le Baptême
+ Les promesses
    du Baptême
+ La Confirmation
+ Cérémonie de
    Confirmation
+ L'Eucharistie
+ La communion
+ La Messe
+ La Pénitence
+ Examen de
    Conscience
+ La Contrition
+ Le bon Propos
+ La Confession
+ L'Absolution
+ La Satisfaction
+ Les Indulgences
+ Extrême Onction
+ L'Ordre
+ Le mariage
+ La prière
+ L'oraison
    dominicale

+ La Salutation
    Angélique

+ L'exercice du
    chrétien



+ Faire un don

ENSEIGNEMENT

CATÉCHISME POUR LES ADULTES

.

SIXIÈME LEÇON


DE L'ANGE

DEMANDE : Qu'est-ce que l'ange ?
RÉPONSE : L'ange est une créature intelligente qui n'a point de corps.

Saint Michel ArchangeLes anges sont des créatures intelligentes, c'est-à-dire des créatures qui aiment, pensent, connaissent, comprennent, raisonnent, veulent ; et ils ont ces facultés à un degré bien plus éminent que nous. Ils sont plus aimants, plus éclairés, plus capables de connaissance et de volonté ; voilà pourquoi on dit quelquefois, lorsqu'on parle d'un homme d'esprit : « Il a de l'esprit comme un ange.»
Les anges n'ont point de corps, et ils n'ont point été créés, comme nos âmes, pour être unis à des corps ; ce sont de purs esprits, et c'est pour cela que nous ne pouvons ni les voir, ni les toucher, ni les entendre : les esprits, comme nous l'avons déjà dit, ne peuvent tomber sous les sens. Si on représente les anges sous des figures humaines, c'est parce qu'en effet ils en ont pris quelquefois de semblables, par l'ordre de Dieu, pour rendre leur présence sensible; mais ces figures leur étaient tout à fait étrangères, ils n'y étaient point unis substantiellement, comme nos âmes le sont à nos corps, et ce n'est point en cet état que, dans le ciel, ils paraissent devant le trône de Dieu. On les représente aussi avec des ailes, mais dans un sens tout à fait spirituel, et pour exprimer l'incroyable célérité avec laquelle ils se transportent, en un instant, d'une extrémité du monde à l'autre, pour exécuter les ordres de Dieu.
Le nom d'ange exprime moins la nature que la fonction pour laquelle ces esprits ont été créés. L'ange est un messager ou envoyé, comme l'exprime le mot aggelos duquel il a formé. Les anges sont les envoyés ordinaires ; aux archanges sont réservés les messages les plus importants.

D : Dans quel état furent créés les anges ?
R : Dans un état de grâce et de bonheur.

Tous les anges ont été créés dans la justice et l'innocence. En sortant des mains de Dieu, ils étaient tous purs et saints. Ornés des plus rares vertus, enrichis des facultés les plus sublimes, ils connaissaient et aimaient leur créateur ; ils l'aimaient, et ils en étaient aimés. Rien ne manquait à leur bonheur, et ce bonheur, il ne tenait qu'à eux de le posséder éternellement. Mais les anges étaient doués d'une volonté parfaitement libre ; ils étaient capables de bien user ou de mal user de leurs facultés, et nous allons voir quel déplorable usage une partie d'entre eux firent de leur libre arbitre.

D :Ont-ils tous persévéré dans cet état ?
R : Non ; les uns y ont persévéré, les autres en sont déchus par leur orgueil.

C'est l'orgueil qui fut la cause de la chute des anges. Un d'eux, Lucifer, ainsi nommé parce qu'il était le plus beau, le plus parfait et le plus glorieux de tous, ébloui des qualités brillantes dont il était doué, se complut en lui-même, il oublia que tout ce qu'il avait, il le tenait de Dieu, et le rang où Dieu l'avait placé ne lui suffit plus. « Je monterai plus haut, se dit-il a lui-même dans son fol orgueil, j'établirai mon trône au-dessus des astres et je serai semblable au Très-Haut. » Bientôt des myriades d'anges prirent part à sa révolte, et, par un aveuglement monstrueux, ils préférèrent la domination de ce chef insensé au doux empire que leur Créateur exerçait sur eux. « II y eut alors, dit l'Écriture, un grand combat dans le ciel » : l'archange Michel, plein de feu pour les intérêts de son Maître, fit retentir toute l'étendue des cieux de ce cri de ralliement : Qui est semblable à Dieu ? Aussitôt une multitude d'anges, répondant à cet appel, se joignirent à lui pour attaquer le rebelle et ses anges, qui furent vaincus, malgré leur résistance, et leur place ne se trouva plus dans le ciel.
Le nombre des anges demeurés fidèles est très-grand ; on les divise en neuf chœurs :
1°) Les Séraphins, qui sont tout brûlants d'amour et pour ainsi dire transformés en Dieu par le feu de la charité.
2°) Les Chérubins, doués d'une intelligence qui n'est inférieure qu'à celle de Dieu.
3°) Les Trônes, sur lesquels l'Éternel se repose avec complaisance.
4°) Les Dominations, dont l'autorité s'étend sur toutes les œuvres des mains du Seigneur.
5°) Les Principautés, qui sont dans le ciel comme des rois couverts de gloire.
6°) Les Puissances, qui font trembler les démons.
7°) Les Vertus, par lesquelles le Tout-Puissant opère les merveilles de sa droite, suscite les tempêtes, forme les orages et lance la foudre.
8°) Les archanges, dont il se sert pour annoncer aux hommes les grandes choses qu'il veut faire.
9°) Enfin les anges, qui sont les ministres ordinaires de ses volontés, et qui président aux destinées des hommes.

D : Comment Dieu a-t-il récompensé les anges qui ont persévèré ?
R : Dieu, pour les récompenser, les a établis pour toujours dans un état de sainteté et de bonheur parfaits.

Par une faveur spéciale, et pour récompenser les bons anges de leur fidélité, Dieu les a confirmés en grâce, comme disent les théologiens, c'est-à-dire qu'il a fixé tellement leur volonté dans l'amour du bien, sans détruire cependant leur liberté, que désormais ils sont incapables de perdre la sainteté et la justice, et le bonheur dont ils jouissent est un bonheur parfait et inamissible, c'est-à-dire un bonheur qu'ils ne pourront jamais perdre et dont ils jouiront pendant toute l'éternité.

D : Comment appelle-t-on les anges qui ont persévéré ?
R : On les appelle les bons anges ou simplement les anges.

D : Quelle est l'occupation des bons anges ?
R : L'occupation des bons anges est de louer Dieu sans cesse et d'exécuter ses ordres.

Jésus-Christ nous apprend dans l'Évangile que les anges voient sans cesse la face de son Père qui est dans les cieux ; c'est-à-dire qu'ils jouissent continuellement de la vue de Dieu, qui est pour eux la source d'une immuable et inénarrable félicité. Ils environnent le trône du Roi des rois ; ils sont ses ministres fidèles ; toute l'étendue des cieux retentit de leurs cantiques ; ils s'excitent, ils s'animent mutuellement à chanter les louanges de leur Créateur ; ils le bénissent, l'adorent et célèbrent par de saints concerts sa sainteté, sa sagesse, sa bonté, sa puissance, toutes ses perfections ; leur adoration n'est jamais interrompue ; elle est mesurée sur l'éternité ; se perpétuera de siècle en siècle. — Telle est l'occupation des bons anges : ils louent Dieu sans cesse. — Ils exécutent aussi ses ordres : continuellement attentifs à tout ce que Dieu peut demander d'eux, dès qu'il parle, ils lui répondent : Nous voici. Ils reçoivent ses ordres avec joie et les exécutent avec un saint empressement : la promptitude de leur obéissance égale la rapidité des vents ; ils sont ardents comme les flammes, nous disent les livres saints. — Comme il est dit plus haut, c'est pour exprimer et nous faire comprendre cette célérité avec laquelle les anges font la volonté de Dieu qu'on les représente avec des ailes.

Saints Anges GardiensD : Y a-t-il des anges qui soient chargés de prendre soin de nous ?
R : Oui, il y a des anges que Dieu a chargés de prendre soin de nous et de nous garder ; c'est pour cela qu'on les appelle : anges gardiens.

Oui, il y a des anges que Dieu a chargés de prendre soin de nous et de nous garder, et ces esprits bienheureux, oubliant qu'ils nous sont supérieurs, s'acquittent de ces fonctions avec l'affection la plus tendre ; ils nous aiment, prennent un vif intérêt à ce qui nous touche, nous aident en mille manières, et nous préservent, sans que nous le sachions, d'une infinité de dangers. Et non-seulement les anges nous aiment et nous protègent, mais encore chacun de nous a son ange particulier : un ange est toujours auprès de chacun de nous, chargé par Dieu même de veiller à notre garde, et de nous assister au milieu des périls auxquels nous sommes continuellement exposés.

D : Quels devoirs avons-nous à remplir à l'égard des anges gardiens ?
R : Chacun de nous doit aimer son ange gardien, respecter sa présence, se recommander souvent à lui et suivre ses inspirations.

1°) Nous devons aimer notre ange gardien : ne serait-ce pas, en effet, nous montrer bien ingrats et bien insensibles que de ne pas aimer notre ange gardien, qui nous témoigne tant d'affection et nous porte un si vif intérêt ? — Rendons-lui donc amour pour amour : exprimons-lui souvent notre reconnaissance pour les tendres soins qu'il daigne nous prodiguer.
2°) Nous devons respecter la présence de notre ange gardien ; la majesté des rois de la terre imprime assez de respect pour que leur seule présence nous tienne dans le devoir ; notre ange gardien est plus noble que le plus grand roi du monde ; avec quel respect ne devons-nous pas nous tenir devant lui ? Avec quel soin ne devons-nous pas veiller sur toute notre conduite, afin qu'il ne nous arrive rien qui puisse blesser ses regards ?
3°) Nous devons nous recommander souvent à notre ange gardien : implorons son assistance, surtout dans les tentations et dans les occasions dangereuses, et il sera notre soutien, notre appui ; il combattra avec nous et pour nous, et nous fera remporter la victoire sur le démon et sur nos passions.
4°) Nous devons suivre les inspirations de notre ange gardien : ne méprisons jamais ses avis ; entretenons-nous dans les sentiments qu'il aura fait naître dans notre âme ; laissons-nous conduire et diriger par lui ; et nous n'aurons jamais le malheur de nous écarter des sentiers de la piété et de la sagesse.

D : Quelle a été la punition des anges qui n'ont pas persévéré ?
R : Pour les punir, Dieu les a chassés du ciel, et les a condamnés à des supplices éternels.

La punition des mauvais anges suivit de près leur révolte ; à peine eurent-ils péché, que leur place ne se trouva plus dans le ciel ; ils en furent honteusement bannis. L'enfer est devenu leur partage ; ils en éprouvent les effroyables supplices, et ils sont plongés pour toujours dans ces flammes que le Seigneur a allumées dans sa justice et dans sa colère.

D : Comment les appelle-t-on ?
R : On les appelle les mauvais anges, les démons, les diables, les malins esprits, les anges de ténèbres.

Ces différents noms, que l'on donne aux anges qui n'ont pas persévéré dans le bien, expriment et l'affreux état où ils sont réduits, et l'excès de leur malice et de leur rage. — On les appelle d'abord les mauvais anges, par opposition aux bons anges qui sont restés fidèles à leur Créateur ; tandis qu'eux, au contraire, se sont audacieusement révoltés contre lui.
On les appelle, en second lieu, démons, diables, mots qui signifient calomniateurs, ennemis, parce qu'ils sont les ennemis acharnés de Dieu et des hommes. On les appelle aussi malins esprits, à cause de leur endurcissement dans le mal, de leur haine du bien, et des artifices qu'ils mettent en œuvre pour faire participer à leur malheur ceux qui sont destinés à jouir du bonheur qu'ils ont perdu.
Enfin on les appelle anges de ténèbres, parce que, en punition de leur orgueil, ils ont perdu leur éclat et leur beauté, et ont été précipités dans ce lieu d'horreur et de ténèbres ou règne un désespoir éternel.

D : Quelle est l'occupation des mauvais anges ?
R : C'est de tenter les hommes, c'est-à-dire de les porter au mal.

Quoique tous les mauvais anges soient souverainement et éternellement malheureux, ils ne sont cependant pas tous enchaînés dans l'abîme. Il est permis à un grand nombre d'entre eux, c'est Dieu lui-même qui nous l'apprend, de parcourir le monde et de se répandre dans l'air, et c'est pour cela que saint Paul les appelle les puissances de l'air. Portant partout leur enfer avec eux, ils sont continuellement occupés du soin malheureux de nous tenter et de nous séduire. Transportés de rage et de fureur, ils emploient contre nous mille ruses et mille artifices. Appliqués sans cesse à nous exciter au mal, ils ne voient pas plutôt naître une bonne pensée, un bon sentiment dans notre cœur, qu'ils cherchent à l'étouffer. Ce sont là nos seuls vrais ennemis, ennemis acharnés à notre perte, ennemis forts et puissants. Craignons-les et redoutons leur fureur. Avec quelles précautions ne marcherions-nous pas dans un pays infecté de voleurs, dans une forêt pleine d'animaux venimeux ou féroces ? Eh bien, ce pays, cette forêt, ne sont qu'une faible image des dangers auxquels nous sommes exposés ici-bas de la part du démon ; marchons donc avec prudence et circonspection, et veillons continuellement sur nous-mêmes, afin d'éviter les surprises de notre ennemi et de ne pas nous laisser prendre dans les pièges qu'il nous tend.

TRAITS HISTORIQUES

— Selon saint Denys l'aréopagite, on distingue communément parmi les anges neuf chœurs rangés en trois hiérarchies. La première renferme les anges, les archanges et principautés : protéger les royaumes, les villes, les individus, est leur emploi.
Dans la deuxième, nous trouvons les dominations, les puissances et les vertus : c'est par leur ministère que Dieu opère les miracles.
Dans la troisième, de toutes la plus élevée, nous voyons figurer les trônes, les chérubins et les séraphins, dont la principale fonction est de célébrer par des transports d'amour et d'allégresse la puissance, la grandeur et la majesté du Très-Haut.

— Timothée, général de l'impie Antiochus, s'avançant avec une armée formidable contre les Juifs, Judas Machabée et sa petite armée se mirent en prières. Le combat commença au lever du soleil ; mais au plus fort de la mêlée il parut cinq hommes venus du ciel, montés sur des chevaux dont les freins étaient d'or, frayant à Judas Machabée le chemin au milieu des ennemis. (Ces cinq hommes étaient des anges, qui, par l'ordre de Dieu, avaient pris la figure humaine). Deux se mirent à ses côtés, le couvrant de leurs armes et lançant contre les ennemis des traits et des foudres qui les aveuglèrent et jetèrent le désordre dans leurs rangs, et tuèrent vingt-cinq mille hommes de pied et six cents cavaliers (II Mach., § X). Telle est la force et l'efficacité de la protection des anges.


De la création Accueil
Accueil
L'homme


Portugal | Les voyants | Apparitions | 3è Secret | Procès | Opposants
Pie X | Prières | Pro-vie | Info | Forum | Librairie | Livre d'or | Links | Dons | Guide

Site protégé par le Copyright ©