Prieres et spiritualite

Accueil
|
Dieu
|
Sainte Vierge
|
Prières diverses
|
Exercices
|
Méditations
|
Messe
|
Catéchisme
SOMMAIRE

PETIT CATÉCHISME POUR ENFANTS

+ Dieu et la sainte
    Trinité
+ L'Incarnation
+ La Rédemption
+ L'homme
+ L'Eglise
+ Les vertus
    Théologales
+ Le Décalogue
+ Le péché
+ Les sacrements
+ La confession
+ La communion
+ La prière

CATÉCHISME POUR ADULTES

+ Le chrétien
+ Dieu
+ Les perfections
    de Dieu
+ La sainte Trinité
+ La création
+ Les Anges
+ L'homme
+ Chute de l'homme
+ Le péché originel
+ L'Incarnation
+ La vie de Jésus
+ La mort de Jésus
+ La Rédemption
+ Ensevelissement
+ Le Saint Esprit
+ L'Église
+ Les caractères de
    la vraie Église
+ Hors de l'Église
    point de salut
+ L'enseignement
    de l'Église
+ La communion
    des Saints
+ La mort
+ Vie surnaturelle
+ Résurrection et Jugement général
+ Symbole des
    Apôtres
+ Signe de la Croix

La morale et les péchés :

+ Les vertus
    Théologales
    + La Foi
    + L'Espérance
    + La Charité
+ Le Décalogue

Commandements
de Dieu :


+ Le premier
    commandement
+ Culte des Saints
+ Le second
    commandement
+ Le troisième
    commandement
+ Le quatrième
    commandement
+ Le cinquième
    commandement
+ Le sixième
    commandement
+ Le septième
    commandement
+ Le huitième
    commandement
+ Le 9 et 10 ème
    commandement

Commandements
de l'Eglise :


+ Etude préliminaire
+ Trois premiers
    commandements
+ Le quatrième
    commandement
+ Le 5 et 6 ème
    commandement
+ Le Péché
+ Péchés capitaux
    + L'orgueil
    + L'avarice
    + La luxure
    + L'envie
    + La gourmandise
    + La colère
    + La paresse

La Grâce,
les Sacrements,
la prière


+ La Grâce
+ Les Sacrements
+ Le Baptême
+ Les promesses
    du Baptême
+ La Confirmation
+ Cérémonie de
    Confirmation
+ L'Eucharistie
+ La communion
+ La Messe
+ La Pénitence
+ Examen de
    Conscience
+ La Contrition
+ Le bon Propos
+ La Confession
+ L'Absolution
+ La Satisfaction
+ Les Indulgences
+ Extrême Onction
+ L'Ordre
+ Le mariage
+ La prière
+ L'oraison
    dominicale

+ La Salutation
    Angélique

+ L'exercice du
    chrétien



+ Faire un don

ENSEIGNEMENT

CATÉCHISME POUR LES ADULTES

.

CINQUÈME LEÇON


DE LA CRÉATION

DEMANDE : Qui a créé toutes choses ?
RÉPONSE : C'est Dieu qui a créé toutes choses.

Essentiellement heureux en lui-même et par lui-même, Dieu avait existé de toute éternité ; et rien de ce qui se présente aujourd'hui à nos sens n'existait encore, ni pour la matière, ni pour la forme ; il n'y avait ni ciel, ni terre, ni lune, ni hommes, ni animaux, ni plantes, ni arbres. Toutes choses étaient dans le néant. C'est Dieu qui les en fit sortir, c'est Dieu qui les créa. Il y a environ six mille ans qu'eut lieu la création de l'homme : L'Esprit incréé devint l'Esprit créateur.

Creation du mondeD : Qu'entendez-vous quand vous dites que Dieu a créé toutes choses ?
R : J'entends que Dieu a fait de rien le ciel et la terre, et toutes les autres créatures visibles et invisibles.

Créer, c'est faire quelque chose de rien, c'est faire que ce qui n'était pas, ce qui n'existait en aucune manière, commence à exister.
Créer, c'est agir sur le néant, le rendre fécond; c'est faire une matière, des substances non encore existantes : ce qui ne convient qu'à la puissance infinie. Ainsi il n'y a que Dieu qui puisse créer; ni les anges, ni les hommes, ne sauraient créer quoique ce soit, et quand même ils réuniraient tout ce qu'ils peuvent avoir de force, de sagesse et d'intelligence, ils ne parviendraient jamais à tirer du néant le plus petit vermisseau.
Créer, c'est faire de rien, c'est tirer du néant. Il y a, par conséquent, une différence immense entre former et créer. Le miel, par exemple, n'est pas créé, mais formé, parce que les abeilles le composent de diverses substances déjà existantes qu'elles vont cueillir sur des fleurs. Si Dieu faisait une montagne d'or avec l'or qui existe, on dirait : Dieu vient de former une montagne d'or ; au contraire, si l'or dont elle serait composée n'eût pas existé auparavant, on devrait dire : Dieu vient de créer une montagne d'or.
Dieu a fait de rien, sans employer ni instruments ni matériaux, le ciel et la terre et toutes les autres créatures visibles et invisibles. Créature veut dire être créé ; et il faut entendre par ce mot tout ouvrage sorti des mains de Dieu, tout ce que Dieu a fait, tout ce qui a eu un commencement, tout ce qui n'est pas Dieu. Ainsi un homme est une créature, un cheval est une créature, une pierre est une créature. Il y a des créatures visibles et des créatures invisibles ; les créatures visibles sont celles qui tombent sous les sens, que nous pouvons voir, toucher, entendre : tels sont le feu, les astres, nos corps, etc. ; les créatures invisibles sont celles que nous ne pouvons ni voir, ni toucher, ni entendre : tels sont les anges et nos âmes.

D :Comment Dieu a-t-il créé toutes choses ?
R : Dieu a créé toutes choses par sa parole, c'est-à-dire par un seul acte de sa volonté.

Pour créer l'univers, pour faire de rien le ciel et la terre et toutes les merveilles qu'ils renferment, pour donner l'être à tant de créatures matérielles et immatérielles, visibles et invisibles, pour tirer du néant ces millions d'astres suspendus dans l'espace et qui roulent majestueusement sur nos têtes, pour faire tout cela, en a-t-il coûté beaucoup à Dieu ? lui a-t-il fallu bien du travail ? a-t-il éprouvé beaucoup de peine ? Non ; pour créer toutes choses, il n'a fallu à Dieu qu'un seul mot, un seul acte de sa volonté : il a dit, et tout a été fait ; il a commandé, et tout a été créé. C'est ainsi qu'il a manifesté hors de lui-même et son intelligence infinie et sa puissance infime.

D : En combien de temps Dieu a-t-il créé toutes choses ?
R : Dieu a créé toutes choses eu six jours.

Dieu crea toutes les creaturesDieu, dont la puissance est infinie, aurait pu créer toutes choses en un seul instant ; mais comme il est essentiellement libre et indépendant, il voulut que cette grande œuvre ne fût opérée et achevée qu'en six jours.
Le premier jour, Dieu créa le ciel et la terre ; ensuite il dit : Que la lumière soit. Et la lumière fut.
Le second jour, Dieu sépara les eaux inférieures des eaux supérieures, et mit entre elles le firmament, qu'il appela le ciel.
Le troisième jour, Dieu rassembla les eaux qui étaient demeurées sur la terre, ei il donna à ce vaste amas d'eaux le nom de mer ; puis il fit produire à la terre, ainsi mise à sec, toutes sortes d'arbres et de plantes.
Le quatrième jour, il fit le soleil, la lune et les étoiles.
Le cinquième jour, Dieu fit les oiseaux qui volent dans l'air et les poissons qui nagent dans l'eau.
Le sixième jour, Dieu fit tous les animaux terrestres, et enfin l'homme, et le septième jour il se reposa. Par ces paroles, il se reposa, il ne faut pas entendre que Dieu avait besoin de repos ; elles signifient simplement qu'il cessa de créer.

D : Dieu gouverne-t-il toutes choses ?
R : Oui, Dieu gouverne toutes choses par sa Providence, et rien n'arrive sans son ordre ou sans sa permission.

II faut entendre par Providence le soin que Dieu prend de ses œuvres et l'attention qu'il a de conserver dans le monde l'harmonie qu'il y a établie en le créant. L'existence de la Providence est une conséquence nécessaire de l'existence de Dieu. En effet, mes enfants, s'il y a un Dieu qui a créé cet univers et qui en a disposé les parties, peut-on penser qu'il ait abandonné son ouvrage ? peut-on croire qu'il n'aime pas ce qu'il a créé ? et s'il aime ses créatures, est-il possible qu'il les néglige et les abandonne ? Non ; Dieu est trop bon, il est trop sage pour agir ainsi.
Rien n'arrive dans le monde sans l'ordre de Dieu. Nous l'avons déjà dit, le hasard n'est rien qu'un mot qui exprime notre ignorance des choses, le hasard ne peut rien produire ; rien par conséquent de ce qui arrive dans le monde ne saurait être l'effet du hasard. C'est Dieu qui fait lever chaque jour le soleil qui nous éclaire ; c'est Dieu qui donne à la terre la fécondité dont elle a besoin pour produire les aliments qui nous nourrissent ; c'est Dieu qui envoie le beau et le mauvais temps, le froid et la chaleur, la stérilité et l'abondance ; c'est Dieu qui fait tomber la pluie et la rosée, qui fait gronder le tonnerre, qui déchaîne les tempêtes. C'est de Dieu que nous viennent et la joie et la tristesse, et la santé et la maladie, et la richesse et la pauvreté, En un mot, c'est Dieu qui règle tout, qui veut et ordonne tout. Il n'est qu'une seule chose que Dieu ne veut ni n'ordonne, c'est le péché ; il le défend au contraire et le condamne ; il le permet toutefois, c'est-à-dire qu'il souffre que l'homme s'en rende coupable, parce que, ayant créé l'homme libre, il ne veut point le priver de sa liberté, se réservant de le récompenser ou de le punir selon le bon ou le mauvais usage qu'il en aurait fait.

D : Quelles sont les plus parfaites créatures de Dieu ?
R : C'est l'ange et l'homme.

Lorsque Dieu eut créé le monde, il contempla toutes les créatures qu'il venait de tirer du néant, et il vit qu'elles étaient toutes bonnes, c'est-à-dire conformes à ses desseins et à la fin qu'il destinait à chacune d'elle. Il y a cependant des créatures plus parfaites les unes que les autres. La plus parfaite de toutes est l'ange, parce que l'ange étant un pur esprit, il a plus de ressemblance avec Dieu. La plus parfaite des créatures après l'ange, c'est l'homme, qui a été créé à l'image de Dieu, et qui est libre et capable, comme Dieu, de connaître, d'aimer et de vouloir.

TRAITS HISTORIQUES

Agar et son fils Ismaël, renvoyés par Abraham, erraient dans la solitude de Bersabée ; et la provision d'eau qu'Agar avait dans son outre étant consommée, elle laissa son fils sous un arbre, et s'éloigna de lui à la distance du jet d'une flèche, en disant en elle-même : Je ne verrai pas du moins mourir mon fils. Et, élevant la voix, elle se mit à pleurer. Mais Dieu, à qui rien n'est caché, l'entendit et la voix de son fils ; et l'ange du Seigneur, appelant Agar, lui dit : « Ne craignez point, Agar, le Seigneur a entendu la voix de votre fils ; levez-vous, prenez votre enfant par la main ; je le ferai père d'une grande nation.» Alors Dieu lui ouvrit les yeux, elle aperçut un puits, elle y alla puiser de l'eau, et en donna à boire à son fils (Genèse, XXI). Le Seigneur fut avec lui ; il demeura dans le désert, et devint dans la suite le père des tribus des Arabes. Après un pareil trait, qui oserait dire encore qu'il n'y a point de Providence ?


Mystère de la
sainte Trinité
Accueil
Accueil
Les Anges


Portugal | Les voyants | Apparitions | 3è Secret | Procès | Opposants
Pie X | Prières | Pro-vie | Info | Forum | Librairie | Livre d'or | Links | Dons | Guide

Site protégé par le Copyright ©