Forum

Site de référence des Apparitions de la Sainte Vierge à Fatima
          Accueil

+ Le Portugal

+ Les voyants

+ Les apparitions
     à Fatima

+ Les apparitions
     à Pontevedra

+ Les apparitions
     à Tuy

+ Troisième secret

+ Le Procès

+ La critique

+ Actualités

+ Spiritualité

+ Saint Pie X

+ Droit à la vie

+ Librairie

+ Forum

+ Livre d'or

+ Liens

+ Mises à jour

+ Aide

+ Courriel

+ Annonces

+ Faire un don

FORUM ET DÉBATS

DROIT D'EXPRESSION

.

Contribution : n° 39b
Date: 13/07/2012
Nom: Kevin Georges.
Sujet: Quel est le sens de la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie demandée par soeur Lucie ? (IIIème partie)

1ère Partie de l'étude 2ème Partie de l'étude 3ème Partie de l'étude

QUEL EST LE SENS DE LA CONSÉCRATION DE LA RUSSIE
AU CŒUR IMMACULÉ DE MARIE,
DEMANDÉE A SŒUR LUCIE ? ( III )

(Demandes des 13 juillet 1917 à Fatima et 13 juin 1929 à Tuy,
avec développements en 1930 et 1931).

 

TROISIÈME PARTIE.

Chapitre VIII

La Consécration, adressée conjointement aux Cœurs de Jésus et de Marie

Cette consécration prend tout son sens si l'on considère le fruit annoncé qui doit en découler : LA CONVERSION DE LA RUSSIE.

Essayons de raisonner simplement. En gros, la conversion de la Russie signifie un double mouvement qui concernera 150 millions de personnes ! Les unes viendront de l'athéisme à la foi ; les autres viendront du schisme orthodoxe à l'unité romaine. Y a-t-il eu des précédents dans l'histoire ?

La Pentecôte : c'est effectivement le premier qui vient à l'esprit ; il a concerné environ 3.000 personnes. Et il est resté comme un évènement fondateur dans l'Eglise. Alors, pour rester dans la comparaison, il faut noter que :

La conversion de la Russie, ce sera l'équivalent de 5.000 fois la Pentecôte !

8.1 - La Nouvelle Pentecôte, que tous attendent sans savoir ni où ni comment elle va se produire !

Clovis et son armée permanente : le baptême de Clovis et de son armée permanente à Reims à la Noël 496 est une 2ème comparaison qui paraît pertinente. Cette conversion en masse a concerné également environ 3.000 personnes.

La foule de Fatima le 13 octobre 1917 : voilà un précédent beaucoup plus parlant ; c'est celui du grand miracle du 13 octobre 1917 à Fatima. Environ 70.000 personnes s'étaient rendues sur place, dont un grand nombre d'athées, d'incroyants, de libres-penseurs, de francs-maçons. Et ils s'étaient déplacés pour pouvoir dire partout au Portugal que Dieu n'existe pas et qu'il n'y avait pas eu de miracle, contrairement à ce qui avait été annoncé trois mois à l'avance par les trois petits voyants (des bergers de 10, 8, et 7 ans). Et ils se sont tous convertis sur place ! Nous faisons raconter ce Grand Miracle par le Père Castelbranco de la Cruz un peu plus bas dans le corps de cet article. Mais nous voulons insister sur un aspect occulté :

L'impact du grand miracle a été tel qu'il a transformé de façon durable tout le Portugal. Ce pays est sorti d'un régime politique qui était aux mains de francs-maçons antichrétiens virulents et persécuteurs.

Donc à Fatima, et au Portugal, Notre-Dame a donné des arrhes, si l'on peut dire ; ce qui la rend crédible lorsqu'elle annonce la conversion de la Russie. Le Grand Miracle du 13 octobre à Fatima ne serait que le prologue de cet autre bien plus grand miracle annoncé, la conversion d'un peuple et d'un pays qui est à l'échelle d'un continent.

Si l'on compte par exemple la moitié d'incroyants sur cette foule de 1917, cela fait environ 35.000 convertis.

 

8.2 - Donc le choc de la conversion de la Russie, ce sera plus de 400 fois le choc de Fatima ! Un choc à l'échelle du monde !

Des changements spirituels et géopolitiques à l'échelle mondiale, tout le monde peut le comprendre, s'ensuivraient obligatoirement...

 

Chapitre IX

Le grand exorcisme.

Quelle serait la nature de l'intervention de Notre-Dame ?

9.1 - Nous répondons « Ce sera un Grand Exorcisme ».

Pour nous guider, nous avons une première certitude : Dieu ne cache pas ses plans à ses enfants. Et c'est bien ce qu'Il a fait en révélant son plan pour notre temps à Fatima. A nous de nous pencher un peu dessus pour mieux comprendre...

Nous savons aussi que toute conversion profonde comporte une partie « exorcisme ». Nous l'avons rappelé dans la partie précédente, mais nous en reprenons ci-après les lignes essentielles parce que nous pensons, dans un esprit de pédagogie, que cela va éclairer notre raisonnement et le débat qui, nous l'espérons, en résultera.

9.2 - La fonction d'exorcisme est à la base de toute pastorale dans l'Église Catholique.

C'est une vérité première bonne à répéter car trop oubliée ! Selon nos souvenirs très anciens de lecture, ce serait Pie VI qui avait formulé cette vérité. Merci à ceux qui pourraient nous retrouver les références...
Ce charisme d'exorcisme s'est maintenu au cours des siècles dans l'Église catholique, où il prend plusieurs formes.

9.3 - La fonction exorciste dans l'Église Catholique repose sur plusieurs piliers.

Le sacrement de baptême, qui incorpore à l'Église, commence par un (ou plusieurs) exorcisme(s) (C.E.C n° 1237). C'est la voie normale pour entrer dans l'Église et pour accéder aux autres sacrements.

Le sacrement de pénitence nous fait rentrer dans l'amitié de Dieu par l'aveu de la faute suivie de l'absolution sacramentelle. C'est la voie normale du retour pour ceux qui ont eu le malheur de tomber dans le péché. (C.E.C. n° 1496).

Le sacramental de l'Exorcisme est le moyen par lequel l'Église, dans des cas particuliers (infestation, obsession, possession) délivre ses enfants de l'action du démon (C.E.C. n° 1673).

Le petit exorcisme, dit de Saint Michel, avait été promulgué en 1886 par le Pape Léon XIII en vue d'être récité par les prêtres du monde entier à la fin de toutes les messes basses.

9.4 - Une pastorale convertissant en bloc 150 millions de personnes, même venant du Ciel, doit logiquement être précédée de 150 millions de « petits exorcismes » ou d'un seul grand exorcisme global !

Comment procéder à 150 millions de petits exorcismes ? Où prendrait-on les exorcistes formés ? Dans le clergé orthodoxe Russe ? Comme nous avons listé au § 93 les diverses possibilités, nous voyons clairement que la seule solution qui reste plausible, c'est un grand exorcisme global !

Et ne disons pas sans réfléchir que ça n'est pas possible !

Première raison : souvenons-nous du Christ expulsant par exorcisme les démons du gérasenien possédé. Quand Il lui demande son nom, le possédé répond Légion, c'est-à-dire que les démons étaient nombreux en lui (à titre indicatif, vers cette période, l'effectif d'une légion variait de 4.000 à 6.000 hommes...).

Or le Christ Lui-même a dit que celui qui l'aimait ferait des miracles encore plus grands que ceux qu'Il faisait, Lui. Et qui donc a le mieux aimé Jésus, sinon Marie ? On en tire la conclusion que si Dieu veut, Il peut bien donner ce pouvoir extraordinaire à sa très Sainte Mère pour la glorifier. D'ailleurs, c'est bien d'Elle qu'il est dit qu'Elle écrasera la tête du démon !

Deuxième raison : le communisme, doctrine intrinsèquement perverse, intoxique gravement les esprits et les cœurs. Et de qui peut bien provenir en dernier lieu une doctrine intrinsèquement perverse, sinon d'un être intrinsèquement pervers, c'est-à-dire du démon ? Et donc, une fois le démon installé, il ne va pas partir de lui-même ; il faut bien un exorcisme pour le chasser (c'est pourquoi nous évoquions plus haut la possibilité d'un retour en force du communisme en Russie...).

On apprend d'ailleurs par l'ouvrage très bien documenté du Pasteur Richard Wurmbrand (« Karl Marx et Satan » – Apostolat des éditions - Ed. Paulines – 1977 – 111 pages) que Karl Marx avait des liens profonds avec le satanisme... Et les dirigeants communistes qui ont appliqué ses doctrines aussi !

Voici notre conclusion de ce chapitre :

Nous pensons que lorsque la JURIDICTION du Pape et des Evêques sur les âmes de la Russie aura été officiellement, intégralement, publiquement et indiscutablement transmise à Notre-Dame par la consécration de la Russie, après un acte de réparation clair, solennel et explicite, obligatoire pour satisfaire à la Justice Divine, alors Notre-Dame interviendra auprès de Son Fils. Elle lui rappellera Sa passion douloureuse, Son sang à Lui, Ses larmes et Ses souffrances à Elle, les souffrances des saints et des millions de martyrs du communisme, l'amour immémorial des Russes envers Notre-Dame, les prières des bons et l'Acte officiel et public de réparation du Magistère.

Alors Elle fera, ou Elle obtiendra de Son Fils Jésus le Grand Exorcisme dont la Russie a besoin :

— pour être délivrée du démon du communisme et de ses doctrines intrinsèquement perverses ;
— et pour reprendre sa place, redevenue totalement chrétienne, exemple extraordinaire au milieu des nations européennes redevenues païennes...

Alors il sera absolument impossible d'attribuer à quiconque, hormis à l'action de Notre-Dame (soit directement, soit par action sur le Cœur de Jésus), la conversion en masse de la Russie, puisqu'Elle seule aura la juridiction sur ce pays à ce moment important. Et donc tous reconnaîtront l'immense charité et bonté de son Cœur Immaculé et aussi son grand pouvoir sur le cœur de son Fils Jésus. Alors sera accompli ou sur le point de s'accomplir le plan divin dévoilé à Fatima : « Dieu veut répandre dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé ».

Mais comment pourrait bien se faire ce Grand Exorcisme ?

On trouve une réponse possible chez plusieurs mystiques chrétiens qui ont parlé du « Tribunal de Marie ».

 

QUATRIÈME PARTIE.
« Le Tribunal de Marie »

Chapitre X

Une intervention personnelle de Notre-Dame.

Ce Tribunal a été décrit comme une intervention personnelle de Notre-Dame, à un moment critique de l'histoire de l'humanité, montrant à chaque homme l'état de son âme, telle que Dieu la voit. Pour les saints, ce moment sera très doux ; pour les pécheurs, il sera très douloureux. Selon ces mêmes mystiques, un grand nombre se convertira ; mais une autre partie de l'humanité refusera de se convertir et persévérera dans le péché, méritant ainsi la damnation et l'enfer qui sont au bout de ce chemin du refus de Dieu.

Il faut remarquer ici que les apparitions de Fatima montrent, d'une certaine façon, ce tribunal de Marie. En voici la démonstration.

10.1 - Pour les trois enfants, Lucie, François et Jacinthe.

C'est au cours de la première apparition de Notre-Dame, celle du 13 mai 1917 à la Cova da Iria. Lucie raconte :

« [...] Elle (Notre-Dame) ouvrit pour la première fois les mains, et nous communiqua, comme par un reflet qui émanait d'elles, une lumière si intense que, pénétrant notre cœur et jusqu'au plus profond de notre âme, elle nous faisait nous voir nous-mêmes en Dieu qui était cette lumière, plus clairement que nous nous voyons dans le meilleur des miroirs... »

Cette même scène se répète une deuxième fois le 13 juin 1917, dans les mêmes conditions. François dira à ses deux compagnes : « J'ai été très heureux de voir l'Ange, plus heureux encore de voir la Sainte Vierge, mais ce qui m'a surtout rendu heureux, ce fut de voir le Bon Dieu dans cette grande lumière que la Sainte Vierge nous mit dans la poitrine !...»

Conclusion : pour les trois petits, une vision de Dieu pleine de douceur, ce qui correspond bien à ce que nous savons du « Tribunal de Marie ».

10.2 - Pour la foule, lors du grand miracle du soleil, le 13 octobre 1917.

Ici, il n'est pas possible de donner le témoignage de Sœur Lucie, car pendant le miracle du soleil, vu par plus de 70.000 personnes dont certaines à plus de 40 km de distance, elle-même et ses deux cousins ont vu diverses manifestations de Notre-Dame, de l'Enfant Jésus et de Saint Joseph, de Notre Seigneur adulte avec Notre-Dame des douleurs et enfin Notre-Dame du Carmel. Simplement, lorsque la Sainte Vierge eut ouvert les mains comme lors des mois de mai et de juin, Lucie, poussée par un mouvement intérieur, cria à la foule de regarder vers le soleil. Soleil qui, d'ailleurs, ne s'était pas encore montré ce jour-là, puisqu'il avait plu toute la nuit des trombes d'eau, et que tout le monde était trempé et transi de froid.

Voici maintenant la relation du Père Castelbranco de la Cruz, dans son livre « Le prodige inouï de Fatima » édité chez Téqui, avec imprimatur.

« C'est alors que cette foule innombrable put contempler à loisir, pendant une douzaine de minutes, un spectacle grandiose, stupéfiant et vraiment unique au monde ! Tout à coup, les nuages se déchirent largement, laissant voir une grande surface du ciel bleu. Et dans ce vaste espace sans nuage, le soleil apparaît au zénith, mais avec un aspect étrange ! Aucun nuage ne le voile, et cependant, tout en étant brillant, il n'éblouit pas et on peut le fixer à volonté ! Tout le monde contemple avec stupeur cette sorte d'éclipse d'un nouveau genre.

Soudain le soleil tremble, s'agite, fait des mouvements brusques et finalement se met à tourner vertigineusement sur lui-même comme une roue de feu, lançant dans toutes les directions, comme un projecteur gigantesque, d'énormes faisceaux de lumière, tour à tour verts, rouges, bleus, violets, etc. ; et colorant de la façon la plus fantastique les nuages, les arbres, les rochers, le sol, les habits et les visages de cette foule immense qui s'étend à perte de vue ! Et pendant que la foule haletante contemple ce spectacle saisissant, les trois enfants voient apparaître à côté du soleil les différents tableaux vivants, déjà décrits.

Au bout de quatre minutes environ, le soleil s'arrête. Un moment après, il reprend une deuxième fois son mouvement fantastique et sa danse féerique de lumière et de couleurs, tel le plus grandiose feu d'artifice qui se puisse rêver. De nouveau, au bout de quelques minutes, le soleil arrête sa danse prodigieuse comme pour laisser reposer les spectateurs.

Après une courte halte et pour la troisième fois, comme pour donner aux assistants le loisir de bien contrôler les faits, le soleil reprend, plus varié et plus coloré que jamais, son fantastique feu d'artifice, sans doute le plus grandiose et le plus pathétique que les hommes aient jamais pu contempler sur la terre.

Et pendant l'inoubliable douzaine de minutes que dure ce spectacle unique et saisissant, cette foule innombrable est là en suspens, immobile, extatique, presque sans respirer, contemplant ce drame poignant qui fut aperçu distinctement à plus de 40 km à la ronde.

C'était le grand miracle promis, qui se réalisait exactement au jour, à l'heure et à l'endroit désigné d'avance, et qui devait « obliger » les hommes à croire à la réalité des apparitions et à obéir aux messages que Notre-Dame du Rosaire leur apportait du ciel ! (...) »

10.3 - La chute terrifiante du soleil.

« (...) En effet, au milieu de sa danse effarante de feu et de couleurs, telle une roue gigantesque qui à force de tourner se serait dévissée, voici que le soleil se détache du firmament et, tombant de côté et d'autre, se précipite en zigzags sur la foule atterrée, irradiant une chaleur de plus en plus intense, et donnant à tous les assistants l'impression nette de la fin du monde prédite dans l'Évangile, où le soleil et les astres se précipiteront en désordre sur la terre !

Alors, de cette foule épouvantée, s'échappe soudain un cri formidable, une clameur intense, traduisant la terreur religieuse des âmes qui se préparent sérieusement à la mort, en confessant leur foi et en demandant à Dieu pardon pour leurs péchés. « Je crois en Dieu, le Père Tout-Puissant » s'écrient les uns. « Je vous salue, Marie ! » s'exclament les autres. « Mon Dieu, miséricorde ! » implore le grand nombre. Et d'un seul mouvement, tombant à genoux sur ce sol transformé en un bourbier de terre glaise, les spectateurs récitent, d'une voix entrecoupée de sanglots, le plus sincère acte de contrition qui soit jamais sortie de leur cœur !

Enfin, s'arrêtant tout à coup dans sa chute vertigineuse, le soleil remonte à sa place en zigzaguant comme il en était descendu. Les gens se relèvent visiblement soulagés et chantent ensemble le credo ! » - Fin de la citation.

Nous vous laissons imaginer l'émotion intense de toute cette foule, et l'onde de choc provoqué dans la presse du lendemain par ces milliers de témoins indiscutables. Même les journaux les plus mal orientés ont dû publier ces récits. Par la suite on a pu vérifier que ce phénomène ne coïncidait avec aucun autre phénomène naturel connu.

Il faut enfin ajouter que certaines personnes ayant assisté au miracle du soleil de Fatima et à la première explosion nucléaire dans un désert aux États-Unis ont dit que c'était exactement pareil... Nous n'en tirons pas de conclusion pour l'instant.

Nous pouvons donc dire que la foule a bien fait, par les mains de Marie, une expérience spirituelle très forte, l'obligeant à regarder l'état de son âme comme si elle devait mourir à ce moment-là ; c'est-à-dire comme Dieu l'aurait vue !

Nous pensons avoir réussi à faire comprendre que ce qui a été vécu par la foule et par les trois enfants à Fatima est bien une anticipation, une préfiguration du « Tribunal de Marie » ; le double miracle extérieur des vêtements redevenus propres et secs pourrait être l'image de ce qui se passera spirituellement dans les âmes grâce à l'intervention de Notre-Dame, après la consécration de la Russie.

Chapitre XI

Les deux moyens.

Muni de toutes ces explications, il est clair maintenant que c'est bien sous Pie XI et vers 1930 qu'aurait dû se faire cette consécration. Pie XI avait tout compris du communisme et de son origine diabolique. Compris aussi qu'il n'y avait rien à discuter ni aucun amélioration à attendre de sa part. Il avait discerné aussi tout ce qu'il y a d'erroné dans cette doctrine et se préparait à la condamner. Enfin il avait l'autorité, le prestige, la force morale pour ordonner et obtenir des évêques du monde entier qu'ils s'unissent à lui pour consacrer la Russie.

On ne peut comprendre pourquoi il ne l'a pas faite, si l'on oublie que Notre-Dame avait indiqué deux moyens à mettre en œuvre simultanément pour obtenir cette conversion de la Russie !

Le deuxième moyen, c'est de répandre dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie et en particulier la dévotion réparatrice des cinq premiers samedis du mois. C'est donc à pratiquer et à répandre cette dévotion que nous devons travailler, si nous voulons travailler efficacement à la conversion de nos frères séparés, et à la ré-évangélisation de notre monde actuel. Nous vous invitons à approfondir cette dévotion des 5 premiers samedis du mois, fort bien traitée sur le site Notre-Dame de Fatima.

Signalons d'ailleurs que le Pape Benoît XVI a concédé (à une date que nous ignorons, mais après son accession au pontificat en 2005) une indulgence plénière pour les pèlerins qui visitent la « Casa Santuario del Immaculado Corazon de Maria » à Pontevedra, lieu où a vécu Sœur Lucie, où elle a reçu l'annonce de la dévotion réparatrice des 5 premiers samedis du mois, le 10 décembre 1925. Ce point précis, important, figure en toutes lettres à la fin du bulletin « El MENSAJE DE FATIMA, habla Lucia » diffusé par ce sanctuaire. Par la pratique et l'apostolat pour cette dévotion, nous préparons l'avenir et nous avons espoir que, le moment venu, le Seigneur tournera les évènements et disposera les cœurs du Pape et des Evêques, pour cette Consécration si nécessaire et si retardée.

CONCLUSION.

Chapitre XII

Les autres demandes ou « propositions » de Fatima.

Nous rappellerons très simplement que du 13 mai au 13 octobre 1917, Notre-Dame a demandé six fois la récitation quotidienne du chapelet. Et le 13 octobre, quand elle a dit son nom, elle s'est annoncée sous le vocable de Notre-Dame du rosaire. Notre-Dame est excellente pédagogue ; la répétition est l'un des moyens favoris des pédagogues. Mais répéter six fois, tout de même... Cela prouve très simplement que, vu du Ciel, c'est très important !!! Alors même si nous ne comprenons pas bien le pourquoi, le mieux n'est-il pas de faire confiance à la Reine du Ciel et de lui obéir ? En tout cas, c'est bien ce qu'on fait les deux petits voyants Jacinte et François ; et tous deux ont été déclarés Bienheureux par le Pape Jean-Paul II le 13 mai 2000.

Enfin, lors du grand miracle du 13 octobre 1917, Notre-Dame s'est montrée sous l'apparence de Notre-Dame du mont Carmel. Et c'est bien revêtue de l'habit du Carmel que sœur Lucie est retournée vers sa mère du Ciel, lorsqu'elle est décédée le 13 février 2005 au Carmel de Coimbra.
Alors nous pouvons y voir une invitation à nous placer, nous aussi, et spécialement pour le temps de cette « Nouvelle Evangélisation », sous le manteau protecteur de Notre-Dame. Sur le site officiel du Carmel, à l'adresse suivante, on trouvera tout renseignement, et entre autres la promesse de Notre-Dame sans autre condition : « Quiconque mourra revêtu de cet habit sera sauvé » :
http://www.carmel.asso.fr/St-Simon-Stock.html
Et il y a aussi l'extraordinaire privilège sabbatin, sur lequel on trouvera toutes lumières et explications par le lien suivant :
http://jesusmarie.free.fr/apparitions_nd_mont_carmel.html#privilege

Pour recevoir (le terme exact est : se faire imposer) le scapulaire, on peut s'adresser aux prêtres de l'ordre du Carmel, ou à ceux agréés. Par exemple à Paris, prière tous les 1ers samedis du mois, de 13h30 à 17h00 au Sanctuaire Notre-Dame de Fatima Marie Médiatrice, 48 boulevard Serrurier, 75019 PARIS ; Métro Porte des Lilas ou Pré St. Gervais. Pour les dates d'imposition du scapulaire, se renseigner sur place lors des 1ers samedis.

L'opportunité providentielle du 13 octobre 2012.

Pour finir, voici donc une question concrète, dans un esprit filial :

Voici venir une opportunité historique, un créneau favorable, une « fenêtre de tir » : ce XIIIème Synode des évêques, qui se tiendra du 7 au 28 octobre 2012 sur le thème de la « Nouvelle évangélisation ».

Ne serait-ce pas un extraordinaire coup de maitre, au lancement de cette Année de la Foi, d'effectuer la Consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie ? Nous sommes sûrs que le Ciel répondrait sans aucun retard, en commençant par la conversion complète de 150.000.000 de Russe !

Et pour préparer cette Nouvelle Pentecôte, quel meilleur moyen, pour nos évêques qui ne l'ont pas encore fait, que de consacrer leurs diocèses respectifs au Cœur Immaculé de Marie ?

Kevin Georges

Réagir à cet article

1ère Partie de l'étude 2ème Partie de l'étude 3ème Partie de l'étude

 Retour Retour
    au Forum
 



Site protégé par le Copyright ©