Forum

Site de référence des Apparitions de la Sainte Vierge à Fatima
          Accueil

+ Le Portugal

+ Les voyants

+ Les apparitions
     à Fatima

+ Les apparitions
     à Pontevedra

+ Les apparitions
     à Tuy

+ Troisième secret

+ Le Procès

+ La critique

+ Actualités

+ Spiritualité

+ Saint Pie X

+ Droit à la vie

+ Librairie

+ Forum

+ Livre d'or

+ Liens

+ Mises à jour

+ Aide

+ Courriel

+ Annonces

+ Faire un don

FORUM ET DÉBATS

DROIT D'EXPRESSION

.

Contribution : n° 33b
Date : 15/01/2008
Nom : Laurent Morlier
Sujet : Lettre de réfutation des sophismes d'Aletheia. (contribution n° 33a au Forum)

LETTRE DE RÉFUTATION DES SOPHISMES D'ALETHEIA

Lettre de Laurent MORLIER à Yves CHIRON en date du 25 avril 2007

Cher Monsieur,

Merci de m’avoir envoyé votre dernier Aletheia n° 108 consacré au récent livre d’Antonio SOCCI sur « Le quatrième Secret de Fatima » (langue italienne, éd. Rizzoli) et notamment au démenti de Mgr Loris Capovilla.

Au risque de vous surprendre, je partage tout à fait votre conclusion : « Ces précisions apportées par Mgr Capovilla amènent à considérer qu’il est malhonnête, intellectuellement, d’affirmer qu’il soutient la thèse de “deux versions” ou de “deux parties” du 3 ème Secret. »

Je n’ai jamais cru à cette hypothèse insoutenable d’un 3 ème Secret en deux parties, qui, à mon avis, comme je l’écrivais à Mr Paul Chaussée, est une hypothèse créée de toutes pièces pour « ménager la chèvre et le choux » (cf. copie de ma lettre, ci-jointe) et atténuer le mensonge du Vatican (un texte incomplet étant moins grave qu’un texte faux).

Si j’ai néanmoins apprécié le livre d’Antonio Socci, c’est qu’il reprend certains arguments que j’avais développé pour bien montrer que le texte révélé le 26 juin 2000 ne rend pas compte de ce que nous savons avec certitude du vrai 3ème Secret, et que son livre ayant eu une bonne audience en Italie, il a le mérite de rompre le silence sur le sujet.

Il est toujours utile de reprendre ce dossier — même imparfaitement — pour montrer que la version officielle est elle aussi insoutenable.

Mon accord avec Antonio Socci et avec vous s’arrête là. Je prépare d’ailleurs un texte pour tordre le coup à cette fausse thèse du « 4ème Secret de Fatima » (qui porte bien son nom puisque nous savons qu’il n’y a pas de 4ème Secret !) soutenue non seulement par Antonio Socci mais avant lui par le Père Kramer relayé par les dominicains d’Avrillé dans leur revue « Le sel de la terre » et par certains prêtres de la FSSPX.

Pour ma part, je confirme pleinement ma thèse du faux qui résiste à l’examen minutieux.

Vous écrivez comme seule réponse : « Quelle prétention de contester sœur Lucie, Jean-Paul II et l’actuel Benoît XVI quand ils affirment que le “Secret de Fatima” a été révélé en son entier ! » et d’ajouter une affirmation présumée de sœur Lucie, en réponse à la question qu’on lui faisait (« certains prétendent qu’il y a un autre secret » !) : « Alors, s’ils le connaissent, qu’ils le disent !
Moi, je ne sais rien de plus !… Il y a des gens qui ne sont jamais contents ! Que l’on cesse d’en tenir compte ! » (propos rapportés par la Mère Prieure du Carmel…)

Quelle prétention y a t-il, je vous le demande, de CONSTATER purement et simplement que sœur Lucie a dit tout et son contraire (elle-même ou sous la contrainte ou… autre hypothèse !).

Ce que l’on a publié venant de sœur Lucie n’est assurément plus fiable et j’attends d’ailleurs toujours votre réponse à ma lettre du 5 mars 2002 (copie ci-après) vous demandant comment il fallait analyser les déclarations contradictoires de sœur Lucie, sur des points essentiels du message de Fatima (cf. Chap. VIII du livre « Le 3ème Secret du 26 juin 2000 est un faux » et le livret complémentaire « Vrai ou faux 3ème Secret ? Réponse… » téléchargeables gratuitement sur ces liens : "des révélations inédites" + "réponse à la CRC".

Comment d’ailleurs, pouvez-vous publier ces contradictions flagrantes sans en donner la moindre explication puisque vous êtes partie prenante dans le livre choquant pour le lecteur qui connaît un peu l’histoire de Fatima : « Fatima, sœur Lucie témoigne, le message authentique [!] » (par Carlos Evaristo. Châlet, 1999, mais avec présentation et notes… d’Yves Chiron)

Quelle version retenir ? Qui croire ? quand la présumée sœur Lucie dit blanc puis noir quelques années après ?? Votre silence à ce sujet est un peu facile, mais il n’éclaire rien, car les contradictions demeurent !

L’argument que vous soutenez, qui consiste à dire qu’il est inconcevable de contester les affirmations d’authenticité de sœur Lucie, Jean-Paul II et Benoît XVI, simplement parce que selon vous, c’est similaire à parole d’Évangile, n’est pas un argument recevable surtout quand on connaît l’affaire de la mort mystérieuse de Jean-Paul Ier qu’un prestigieux catéchiste prêtre d’Avila (le Père Jesús López Sáez, fondateur de la communauté d´Ayalá) a néanmoins eu le courage de faire ressortir en accusant le Vatican de trahison, de mensonges et de malversations.

Voir sur ce lien internet [1], encore actif, son témoignage accablant.
Son ouvrage n’a malheureusement pas encore été traduit en français.

Par cet exemple patent, il est clair que la version « officielle » n’est pas une garantie d’authenticité ! Depuis quand d’ailleurs, les versions « officielles » sont systématiquement synonymes de véracité et d’authenticité ?

Ce n’est pas parce que « l’officiel » a parlé que ce n’est plus contestable. La « prétention » dont vous parlez ne vient pas de moi mais des faits eux-mêmes que je ne fais que mettre en évidence.
Et les faits priment sur toute autre considération (« contre les faits, on n’argumente pas », saint Thomas d’Aquin).

Le débat étant public, vous ne m’en voudrez pas de communiquer à l’extérieur cet échange de correspondance.

En espérant que cette avancée du débat profitera à la cause de Fatima…

Avec mes meilleures salutations,

  Laurent MORLIER

[1] Source : http://www.comayala.es/Articulos/elmundo/cronicafr.htm

Retour
Retour



Site protégé par le Copyright ©