Forum

Site de référence des Apparitions de la Sainte Vierge à Fatima
          Accueil

+ Le Portugal

+ Les voyants

+ Les apparitions
     à Fatima

+ Les apparitions
     à Pontevedra

+ Les apparitions
     à Tuy

+ Troisième secret

+ Le Procès

+ La critique

+ Actualités

+ Spiritualité

+ Saint Pie X

+ Droit à la vie

+ Librairie

+ Forum

+ Livre d'or

+ Liens

+ Mises à jour

+ Aide

+ Courriel

+ Annonces

+ Faire un don

FORUM ET DÉBATS

DROIT D'EXPRESSION

.

Contribution : n° 15d
Date : 23/11/2003
Nom : Jean-Louis Mangin et Camille Pierron (France)
Sujet : « Revue de presse après la publication du troisième Secret de Fatima » — V
Voir également : Contributions n° 15 (I) - 15a (II) - 15b (III) - 15c (IV)

L'INATTENDU « TROISIÈME SECRET » DE FATIMA

« Fatima, par simple intuition du bon sens, est la prophétie
d'une tragédie non encore accomplie »
(Roberto de Mattei)

Question n° 5 :
Le texte publié le 26 Juin 2000 concerne-t-il le passé ou l’avenir ?

K) LES DEUX THÈSES EN VIGUEUR

K 1) Selon la thèse officielle, il s'agit du « passé »

« (…) Un postulat a guidé, semble-t-il, toute l’interprétation des autorités de I'Église, postulat énoncé dès le 13 mai 2000, à Fatima, par le cardinal Sodano, Secrétaire d'État : "Les situations auxquelles fait référence la troisième partie du secret de Fatima semblent désormais appartenir au passé". Le cardinal Ratzinger fait sien ce postulat. Et c'est ce postulat qui, en fait, permet de comprendre pourquoi le Vatican a attendu aujourd'hui pour révéler cette dernière partie du message de Fatima.

Soeur Lucie, dans une lettre adressée le 12 mai 1982 au Saint-Père (lettre citée dans les documents publiés par la Congrégation de la Doctrine de la Foi, le 26 juin 2000), écrivait : "Si nous ne constatons pas encore la réalisation totale de la fin de la prophétie [la Russie répandra ses erreurs dans le monde entier], nous voyons que nous nous y acheminons à grands pas" (Nota : La phrase exacte est "nous y acheminons peu à peu à grands pas", ce qui nous paraît contradictoire). Entre 1982 et aujourd'hui, nous aurions donc, selon le commentaire officiel du Vatican, vu "la réalisation totale de la prophétie" (…) » (Yves Chiron).

K 2) Et s’il s’agissait, au contraire, de « l’avenir » ?

L'interprétation de la Congrégation de la Doctrine de la Foi est radicalement contestée aussi bien par l'abbé de Nantes et Frère François de Marie des Anges (de la C.R.C.), que par les abbés Delestre et Laguérie (de la Fraternité Saint-Pie X), mais avec des analyses divergentes sur des points importants.

« (…) L'abbé de Nantes interprète la dernière vision du 13 juillet selon une double clé. Premièrement, selon l’hypothèse la plus répandue et la plus solidement argumentée, il interprète la "grande ville à moitié en ruine" décrite par soeur Lucie comme "La Cité sainte, I'Église catholique, apostolique et romaine, en état d’autodémolition, en proie aux armées de Satan, de l'aveu même de Paul VI, depuis que ce Pape en a lui-même ébranlé les fondements, abattu les remparts, profané et dévasté le sanctuaire". Vision tragique, si l'on suit cette interprétation, puisqu'elle se termine par la description suivante : "Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s'approchaient de Dieu". Vision que frère Bruno de Jésus, faisant sienne l’analyse de l'abbé de Nantes, interprète ainsi : "Le secret s'achève sur un tableau de I'Église où la grâce ne passe plus que par le sang des martyrs" (souligné par nous). On a alors envie de demander au commentateur : et les sacrements ?

L'abbé Laguérie propose une interprétation différente de cette description finale de la vision : "Une croix qui ne fournit plus le sang qui irrigue les âmes ! Ce ministère strictement sacerdotal qui n'est plus exercé que par des anges ! Qui, ne pouvant livrer le sang de Jésus-Christ, récupèrent celui des martyrs : la hiérarchie catholique assassinée" (…) » (Yves Chiron).

L ) NOTRE POSITION

La lecture du "Troisième Secret de Fatima" ne peut se faire indépendamment de celle des deux premières parties. Car, rappelons-le, « le "Secret" forme un TOUT ». Or plusieurs prophéties de la deuxième partie n'ont toujours pas été accomplies.

L 1) Les prophéties déjà accomplies

Parce que l'Église n’a pas encore mis en oeuvre la totalité du Message de Fatima, "la Russie a répandu ses erreurs, les bons ont été martyrisés" (hélas)...

L 2) Les prophéties en partie accomplies

"Le Saint-Père a eu beaucoup à souffrir". Avec humour, Jean-Paul II a dit que la clinique Gemelli était sa troisième demeure après le Vatican et Castelgandolfo, mais rien ne dit que ce ne sera pas pire pour ses successeurs.

L 3) Les prophéties non encore accomplies

"Plusieurs nations seront anéanties". Cette menace reste suspendue sur nos têtes et si le Saint-Père ne se décide pas à faire ce qui reste encore à faire, alors viendra un moment où "La main droite de Notre-Dame ne pourra plus éteindre les flammes qui paraissent devoir incendier le monde et qui scintillent de la main gauche de l’Ange à l’épée de feu".

Aussi faisons-nous notre la conclusion de Roberto de Mattei : "Fatima, par simple intuition du bon sens, est la prophétie d'une tragédie non encore accomplie". C’est notamment pour éviter cela que nous nous sommes décidés à élaborer cette revue de presse et à l'envoyer au webmaster de ce site.

  A suivre...

Jean-Louis MANGIN
& Camille PIERRON
Belluno, le 23 novembre 2003.


retour
Partie 4
de l'étude
retour
Retour
au Forum
suivant
Suite de
l'étude



Site protégé par le Copyright ©