Forum

Site de référence des Apparitions de la Sainte Vierge à Fatima
          Accueil

+ Le Portugal

+ Les voyants

+ Les apparitions
     à Fatima

+ Les apparitions
     à Pontevedra

+ Les apparitions
     à Tuy

+ Troisième secret

+ Le Procès

+ La critique

+ Actualités

+ Spiritualité

+ Saint Pie X

+ Droit à la vie

+ Librairie

+ Forum

+ Livre d'or

+ Liens

+ Mises à jour

+ Aide

+ Courriel

+ Annonces

+ Faire un don

FORUM ET DÉBATS

DROIT D'EXPRESSION

.

Contribution : n° 11c
Date : 03/02/2005
Nom : Abbé Werner Bösiger
Sujet : Le triomphe du Coeur Immaculé en Russie ; un triomphe à moitié ?.

LE TRIOMPHE DU COEUR IMMACULÉ EN RUSSIE
UN TRIOMPHE À MOITIÉ ?

Bien sûr, un triomphe à moitié n'est pas un triomphe du tout ! Ce sont les hommes faibles et pécheurs qui font des choses imparfaites et un travail à moitié. Le Bon Dieu, dans sa bonté infinie, peut en tirer quand même du bien. Mais, dans Ses miracles et dans Ses oeuvres divines, le ciel montre bien sa perfection splendide. Par cela l’Eglise peut et doit juger l’authenticité des messages du ciel.

Les oeuvres Divines et les pauvres actions de l’homme apparaissent si différentes qu’on peut bien les distinguer. Ainsi le serait la transformation promise de la Russie en un pays éblouissant et chrétien, après trois générations imprégnées du communisme athée, de ce système si profondément destructeur des vertus même naturelles de l’homme, qu’une telle transformation ne pourrait être qu’un miracle.

Conversion déjà accomplie ?

C’est pourquoi, l’on est très étonné, quand on entend de la bouche des autorités ecclésiastiques, que la conversion de la Russie, annoncée à Fatima il y a 87 ans, est déjà accomplie, ou serait en train de s’accomplir.
Dans la chute de l’Union Soviétique et la libération politique de l’Europe de l’Est, on veut voir la conversion de la Russie, ou à la limite, un début de conversion, une condition préalable pour la conversion, qui commence à s’opérer sûrement, qui va certainement s’accomplir.

Mais non ! Trop des vertus naturelles sont perdues, pour que même une armée de 1000 missionnaires courageux arrivent à convertir ce pays. C’est exactement la même chose que la résurrection de Lazare, déjà mort depuis trois jours. La décomposition du cadavre répandait son odeur. Ainsi la Russie s’est appropriée toutes les immoralités de l’Ouest avec une vitesse incroyable, telle une éponge, qui se gorge au maximum d’eau.
Au contraire, le réveil des nobles traditions chrétiennes se montre assez difficile, comme dans les pays occidentaux. La seule différence consiste en cela, que le manque des moyens ne permet pas à la plupart du peuple de se permettre ce que l’on se permet chez nous. Mais vraiment, la conversion promise de la Russie, n’est point une oeuvre humaine.

Rappelez-Vous les assertions venants du Vatican lui-même lors de la publication (partielle ?) du troisième secret de Fatima. Il était affirmé que les prophéties de Fatima, désormais accomplies, appartiennent au passé ! C’est vraiment très curieux, que l’on publie.un message prophétique seulement au moment où il a perdu son actualité. Que dirait-t-on, si le service des routes mettait les panneaux, qui indiquent la direction, 10 mètres après le carrefour ? Pour les catholiques, qui ont une véritable estime et une vénération profonde pour la sainte Vierge et son message, il est clair que le triomphe de l’Immaculée et la conversion de la Russie ne peut être qu’un triomphe digne de ce nom, c’est-à-dire, une conversion profonde et complète.

Dix années en Russie

Depuis le 2 juillet 1994, date à laquelle le Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X m’a confié l’apostolat en Russie et en Biélorussie, 10 ans ont passés. C’est assez pour donner une réponse à la question : où en est-on avec la conversion de la Russie ?

Seuls 4 enfants sur 10 naissent, 6 sont tués dans le sein de leur mère : c’est donc vraiment un péché de mensonge, ou une folle illusion, que de parler de la conversion de ce pays. En Biélorussie, pour un avortement, fait à l’hôpital, on paie moins d’un dollar (si l’on ne compte pas les pourboires, qui ont pour but d’améliorer la qualité du traitement médical). En Russie, ce n’est pas différent. Purement et simplement c’est un fait : la chute de l’Union Soviétique et du régime communiste a permis une immoralité qui n’existait pas auparavant. La liberté du « laisser faire » n’est point la liberté des enfants de Dieu, comprendre cela est une constatation douloureuse pour maints russes désillusionnés.

Prophétie du Père Kolbe

Pour donner une juste idée de ce que la Sainte Vierge Marie voulait dire en parlant de la conversion de la Russie, ayons recours à l’un des plus ardents dévots de l’Immaculée au 20ème siècle : le saint père franciscain Maximilien Kolbe.

Peu de temps avant sa mort au camp de concentration d’Auschwitz (le 14 août 1941), il a dit devant témoins et d’une manière solennelle : « Un jour vous verrez la statue de l’Immaculée sur le toit le plus haut du Kremlin. Mais avant que cela arrive, nous devons passer par une épreuve sanglante ».

Notez bien, que les orthodoxes ne connaissent pas de statues dans leurs églises. Cette coutume des « latins », ils la détestent. Il y a quelques jours, un prêtre orthodoxe, à Minsk, reprochait son idolâtrie à un jeune homme catholique. « Les catholiques adorent des idoles en pierre... ». Dans ce cas là, on peut dire que lui-même adore des idoles en bois et en peinture. Mais souvent, il n’y a pas de logique dans la théologie polémique orthodoxe envers les catholiques.

La Russie n’est pas encore convertie

L’orthodoxie se maintient par un traditionalisme exagéré, qui ne distingue pas entre la tradition de la foi immuable et les traditions accidentelles qui, elles, peuvent varier selon les peuples et selon les temps. S’il est permis de vénérer un saint par une icône, pourquoi la représentation par une statue pourrait-elle être une idolâtrie ? La réponse est simple, parce que la “tradition” de l’Est ne permet pas les statues !

Bref, si le saint Père Kolbe a vu justement la statue de l’Immaculée sur les toits du Kremlin, cela annonce sûrement une conversion très concrète, à savoir la conversion de l’Orthodoxie russe à l’Eglise Catholique, car la statue est un signe expressément catholique. Quel fossé avec l’opinion des modernistes, estimant que la liberté religieuse en Russie marque le début de sa conversion ! Lentement le Vatican comprend, pourtant que cette liberté religieuse n’existe même pas en Russie. Le langage camoufle la réalité. L'Eglise orthodoxe est très bien protégée par l’Etat selon une législation qui désavantage fortement toute concurrence catholique.

L’on a enlevé tous les étoiles rouges des toits du Kremlin, mais au lieu de la statue de l’Immaculée, prédite par saint Maximilien Kolbe, on peut y voir de nouveau le double aigle de l’ancien empire tsariste. Symbole de la mégalomanie des tsars, qui se croyaient pape et empereur dans une seule personne. Ce symbole souligne la continuation du vieux schisme par Moscou, la troisième Rome. La Russie n’est pas encore convertie !

L’exemple du Mexique

Nous trouvons un exemple dans l’histoire, qui montre bien comment cette conversion pourrait se passer C’est celui du Mexique. Ensuite de l’apparition de Notre Dame de Guadelupe, tout le peuple des Aztèques s’est converti en peu de temps. En moins de 10 ans, 7 millions d’indigènes étaient baptisés. En Russie vivent plus que 120 millions d’hommes, et les catholiques n’atteignent pas 40.000. Continuons donc de prier Dieu pour le triomphe du Coeur Immaculé de Marie. Il ne faut jamais oublier que plus Dieu demande de patience, et de temps, plus glorieux sera le fruit. Sainte Monique ne demandait que la conversion de son fils, Augustin, non croyant, mais le Bon Dieu lui a donné beaucoup plus qu’elle ne demandait. Augustin fut un saint évêque et un écrivain spirituel important pour toute l’histoire de l’Eglise. Nous aussi, continuons à prier et à travailler pour la conversion de la Russie.

— Abbé Werner Bösiger —
(« Le Rocher, c'est le Christ »
n° 31, oct.-nov. 2004, page 17)

Retour
Retour



Site protégé par le Copyright ©