Forum

Site de référence des Apparitions de la Sainte Vierge à Fatima
          Accueil

+ Le Portugal

+ Les voyants

+ Les apparitions
     à Fatima

+ Les apparitions
     à Pontevedra

+ Les apparitions
     à Tuy

+ Troisième secret

+ Le Procès

+ La critique

+ Actualités

+ Spiritualité

+ Saint Pie X

+ Droit à la vie

+ Librairie

+ Forum

+ Livre d'or

+ Liens

+ Mises à jour

+ Aide

+ Courriel

+ Annonces

+ Faire un don

FORUM ET DÉBATS

DROIT D'EXPRESSION

.

Contribution : n° 9
Date : 13/07/2000
Nom : Marie-Sarah Mano (France)
Sujet : Consécration de la Russie ou consécration du monde ?

ET SI LA PÉDAGOGIE DE DIEU DANS LA BIBLE NOUS APPORTAIT LA RÉPONSE ?

            Ma chère Marie-Christine,

NOTRE 13 MAI À FATIMA

Souviens-toi ! Il y a juste deux mois, jour pour jour, nous étions ensemble à Fatima avec nos maris et nos enfants (enfin presque tous) pour assister à la cérémonie de béatification de Francisco et de Jacinta Marto. C'était magnifique mais je ne m'étends pas sur cette matinée car ce n'est pas le sujet de cette lettre. L'après-midi, nous sommes tous allés visiter le musée de la Vice-Postulation afin de revoir toutes ces photos historiques qui relatent l'histoire de cette théophanie grandiose, puis assister à la projection d'un film relatant la vie des petits pastoureaux. Et, c'est le soir, alors que nous étions tous à table, que tu as eu une réaction qui m'a perturbée. Nous parlions de tout cela lorsque je me revois disant « En tout cas, grâce à ces archives, nous avons pu voir l'écriture manuscrite de Sœur Lucie dans ses “Mémoires” et nous avons bien vu qu'elle avait écrit qu'il fallait consacrer la Russie ». Et mon mari enchaîna : « Oui, et c'est curieux que les Papes aient consacré le monde et pas la Russie ». C'est alors que tu manifestas une vive indignation en déclarant : « La Russie ou le monde, quelle différence ? Moi, quand le Pape consacre le monde, je me sens concernée car j'en fais partie, mais la Russie, ça ne me dit rien, c'est si loin de mes préoccupations ! ». J'en restais suffoquée car tu es d'ordinaire plutôt calme et je ne t'avais jamais vu si agacée. Puis nous avons parlé d'autre chose et sommes rentrés en France. Le temps a passé, mais ça a continué à trotter dans ma tête.

L'APPORT DES SCIENCES HUMAINES

Et, puis un beau jour, en rentrant dans mon église paroissiale pour tenir compagnie un instant à Notre-Seigneur qui était bien seul, j'ai trouvé, sur le présentoir de l'entrée, un paquet de vieux numéros de “Famille Chrétienne” que j'ai aussitôt mis dans mon couffin à côté de mes achats. En rentrant, j'y ai jeté un œil. Et voilà qu'un article a attiré mon attention : « L'homme, tel qu'en lui-même enfin... » par Florence Brière-Loth (1), puis trois réflexions qui ont fait tilt, je te les cite :

Pour Simone et Moussa Sabati, un couple de docteurs en psychologie, nous assistons aujourd'hui à un refus de la différence qui révèle une régression psychique et spirituelle des personnes. “Nous savons que l'inconscient va dans le sens de l'homogénéité, de la négation de la différence. Au contraire, le conscient cherche à distinguer”.

L'enjeu de l'identité féminine et masculine est de taille : “Satan attaque le principe de différence parce qu'il va contre le plan de Dieu, affirme Jo Croissant, auteur d'un livre sur la vocation de la femme "La femme sacerdotale". A chacun de trouver sa place spécifique”. En effet, toute la pédagogie divine, pédagogie paternelle au plus haut point, va contre cette homophilie, alors que Satan se plaît dans la confusion et les ténèbres.

“Chaque fois que Dieu crée, il sépare, explique le docteur Bernard Dubois, de la Communauté des Béatitudes et responsable des séminaires de formation psycho-spirituelle à Château Saint-Luc. Dans la Genèse, il crée la lumière en la séparant des ténèbres. Quand il crée l'homme Adamah, il le divise ensuite pour donner l'homme et la femme, Ich et Icha”. Quand l'homme se marie, il quitte son père et sa mère. Dans le sein maternel, la cellule se divise. À la naissance, l'enfant se sépare physiquement de sa mère. À 3 ans, il commence a s'en éloigner pour trouver son identité. “Chaque fois que Dieu sépare, c'est pour faire grandir” poursuit Bernard Dubois.

J'exultais alors de joie, pressentant que j'étais sur la bonne voie pour répondre à ton objection. Aussi, le dimanche suivant, en famille, la “Concordance de la Bible de Jérusalem” à la main, voici ce que nous avons trouvé, au terme de ce qui restera à jamais un moment familial de communion intense. Bien sûr, tout cela n'est pas exhaustif car nous ne sommes pas des spécialistes de l'Écriture Sainte, mais j'espère que cela t'apparaîtra déjà suffisamment convaincant.

LES FONDEMENTS SCRIPTURAIRES DU PRINCIPE DE “CRÉATION-SÉPARATION”
DANS L'ANCIEN TESTAMENT

Lors de la création du monde : Dieu sépara la lumière des ténèbres (Gn 1,4). Voir aussi Gn 1,7 et 1,14-18.

Lors de la création du genre humain : Puis de la côte qu'il avait tirée de l'homme, Yahvé Dieu façonna une femme (Gn 2,22).

Lors de l'annonce faite à Abraham : Yahvé dit à Abram: quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père pour le pays que je t'indiquerai (Gn 12,1).

Lors de l'alliance avec Abraham : Quand le soleil fut couché et que les ténèbres s'étendirent, voici qu'un four fumant et un brandon de feu passèrent entre les animaux partagés. Ce jour-là Yahvé conclut une alliance avec Abram en ces termes(Gn 15, 17-18).

Lors de la sortie du pays d'Egypte : Car c'est en toute hâte que tu es sorti du pays d'Egypte : ainsi tu te souviendras, tous les jours de ta vie, du jour où tu sortis du pays d'Egypte (Dt 16,3).

Lors du passage de la mer rouge : Toi lève ton bâton, étends la main sur la mer et fends-là, que les Israélites puissent pénétrer à pied sec au milieu de la mer (Ex 14,16).

Lors du passage du Jourdaln : C'est que les eaux du Jourdain se sont séparées devant l'arche de l'alliance de Yahvé lorsqu'elle traversa le Jourdain, les eaux du Jourdain se sont séparées (Jos 4,7).

Israël, peuple “à part” : Oui, de la crête du rocher, je le vois, du haut des collines, je le regarde, voici un peuple à part, il n'est pas rangé parmi les nations (Nb 23, 9).

Lors de l'institution du sacerdoce : C'est ainsi que tu mettras à part les Lévites, du milieu des Israélites, pour qu'ils m'appartiennent (Nb 8,14).

Lors de la dédicace du Temple : Sur les quatre côtés, il mesura le mur d'enceinte, tout autour : longueur, cinq cents, et largeur, cinq cents, pour séparer le sacré du profane (Ez 42,20).

LES FONDEMENTS SCRIPTURAIRES DU PRINCIPE DE "CRÉATION-SÉPARATION"
DANS LE NOUVEAU TESTAMENT

L'exemple de Jésus lui-même “séparé du péché” : Oui, tel est précisément le grand-prêtre qu'il nous fallait, saint, innocent, immaculé, séparé désormais des pécheurs, élevé plus haut que les cieux (Hb 7,26).

Lors de l'appel de Lévi : Après cela, il (Jésus) sortit, remarqua un publicain du nom de Lévi assis au bureau de la douane, et il lui dit ; “Suis-moi.” Et, quittant tout, et se levant, il le suivait (Lc 5,27-28).

L'exemple du mariage : Il (Jésus) répondit : “N'avez-vous pas lu que le Créateur, dès l'origine, les fit homme et femme, et qu'il a dit: ainsi donc l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair”.(Mt 19,5). Voir aussi Gn 2,24 ; Mc 10,7 ; Ep 5,31.

Lors de la Résurrection : Alors arrive aussi Simon-Pierre, qui le suivait ; il entra dans le tombeau ; et il voit les linges, gisant à terre, ainsi que le suaire qui avait recouvert sa tête ; non pas avec les linges, mais roulé à part dans un endroit (Jn 20,6-7).

Lors de l'Ascension : Et il advint, comme il les bénissait, qu'il se sépara d'eux et fut emporté au ciel (Lc 24,51). Voir aussi: Jn 16,28.

Paul l'apôtre “à part” : Paul, serviteur du Christ Jésus, apôtre par vocation, mis à part pour annoncer l'évangile de Dieu (Rm 1,1).

Lors de la prophétie de la chute de Babylone : Puis j'entendis une autre voix qui disait, du ciel : Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n'ayez à pâtir de ses plaies ! Car ses péchés se sont amoncelés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités (Ap 18,4-5).

Lors de la fin du monde : Le Royaume des Cieux est encore semblable à un filet qu'on jette en mer et qui ramène toutes sortes de choses. Quand il est plein, les pêcheurs le tirent vers le rivage, puis ils s'asseyent, recueillent dans des paniers ce qui est bon, et rejettent ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges se présenteront et sépareront les méchants d'entre les justes pour les jeter dans la fournaise ardente: là seront les pleurs et les grincements de dents (Mt 13,47-50)

Lors du Jugement dernier : Devant lui seront rassemblées toutes les nations, et il séparera les gens les uns des autres, tout comme le berger sépare les brebis des boucs (Mt 25,32).

LA CONFIRMATION DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE

Et puis il y a évidemment la réflexion de l'Église catholique sur l'Immaculée Conception. Pour cela, je me suis fait aider par mon curé qui m'a conseillé d'aller à la bibliothèque diocésaine et de demander, le “Vocabulaire de Théologie Biblique”. Et voici ce que j'ai trouvé (2) : C'est au point de jonction des deux Alliances, en Marie, Fille de Sion, que commence à se réaliser la virginité de l'Église. La mère de Jésus est la seule femme du Nouveau Testament à qui soit appliqué, presque comme un titre, le nom de vierge (Lc 1,27; cf Mt 1,23)... En Marie apparaît déjà le sens eschatologique de la virginité chrétienne : celle-ci manifeste l'irruption dans l'histoire d'un monde nouveau.

Lorsque je montrais les résultats de cette recherche à mon curé, il resta silencieux un bon moment, comme interloqué, puis se reprit et me dit, un brin agacé : Mais vous n'avez pas parlé du baptême qui nous sépare du monde mauvais pour nous faire entrer dans un monde nouveau. Je retournais donc à la bibliothèque et trouvais ceci (3) : La transformation ainsi réalisée (par le baptême) est radicale ; elle est dépouillement et mort du vieil homme et revêtement de l'homme nouveau (Rm 6,6 ; Col 3,9 ; Ep 4,24), création nouvelle à l'image de Dieu (Ga 6,15).

EN CONCLUSION, LA DEMANDE DE CONSÉCRATION DE LA RUSSIE
EST BIEN COHÉRENTE AVEC CE QUE LA BIBLE
NOUS APPREND DE LA PÉDAGOGIE DIVINE

Tous ces exemples, encore une fois non exhaustifs, que je viens de t'indiquer (apport des sciences humaines venant confirmer la Parole de Dieu dans l'Ancien et dans le Nouveau Testament) montrent que lorsque Dieu crée, il sépare pour faire grandir. C'est même une constante dans sa pédagogie.

Il n'y a donc rien d'étonnant, dans ces conditions, qu'il ait voulu lier le triomphe du Cœur Immaculé de Marie à la Consécration de la seule Russie « à part » du monde.

PROCHAIN ÉPISODE, LE 8 OCTOBRE 2000

Étant donné l'importance de ton objection, tu me pardonneras d'avoir été un peu longue. Grâce à toi, je suis désormais apaisée, comme éblouie par tant d'évidences que je n'avais jamais perçues. Aussi, je t'en remercie du fond du cœur.

Je t'embrasse affectueusement ainsi que tous les tiens et penserai bien à toi le 8 octobre, jour du Jubilé des Évêques, lorsque le Saint-Père, avec eux, placera le millénaire qui vient sous la protection de Notre-Dame. Comme disait le vieux professeur de mathématiques de mon mari « C'est nécessaire mais pas suffisant ». Mais patience, « à la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira et un certain temps de paix sera donné au monde ».

Marie-Sarah Mano
(13 juillet 2000)


(1) “Famille Chrétienne”, n° 903, du 4 Mai 1996, pages 16 à 21.

(2) “Vocabulaire de Théologie Biblique” publié sous la direction de Xavier Léon Dufour et de Jean Duplacy, † Augustin George, Pierre Grelot, Jacques Guillet, Marc-François Lacan, aux Éditions du Cerf (Paris, 1977), 1404 pages, pages 1368 et 1369.

(3) Ibid (2), page 113.

Retour
Retour



Site protégé par le Copyright ©